Linux France

S'abonner à flux Linux France
Mis à jour : il y a 1 heure 46 min

La CCI Montpellier adopte le Pack Logiciels Libres de l’Entreprise

Vendredi 17 Avril

Conçu pour faciliter le démarrage informatique au sein des TPE et PME, le Pack Logiciels Libres de l’Entreprise met à la disposition des entrepreneurs, tous les logiciels indispensables pour lancer et informatiser leur activité, gratuitement et librement.
Bureautique, comptabilité, gestion commerciale, gestion de projet, graphisme, multimédia… Retrouvez tous les logiciels nécessaires, documents types, guides de prise en main et tutoriels pour vous accompagner dans l’informatisation de votre entreprise.

La CCI de Montpellier vous propose donc, en partenariat avec la CCI de l’Oise, d’accéder au téléchargement d’une centaine d’outils, regroupés par thématiques, à destination de l’Entreprise.

À une heure où le développement d’internet et du haut débit favorise l’utilisation de solutions « Cloud ou Nuage » tous azimuts, l’utilisation de logiciels libres s’impose comme une évidence pour une solution indépendante et fiable pour l’Entreprise désireuse de garder ses informations stratégiques (fichiers, bases de données) en local.

Un logiciel libre est défini par la Free Software Foundation comme un logiciel offrant 4 libertés distinctes :

  • La liberté d’exécuter le programme, pour tous les usages ;
  • La liberté d’étudier le fonctionnement du programme et de l’adapter à ses besoins ;
  • La liberté de redistribuer des copies du programme (ce qui implique la possibilité de donner des copies) ;
  • La liberté d’améliorer le programme et de distribuer ces améliorations au public, pour en faire profiter toute la communauté.

Les logiciels libres contenus dans ce Pack bénéficient de la reconnaissance des acteurs du monde de l’entreprise et de l’informatique reconnus pour leur stabilité et vous assurent une sécurité accrue. Laissez-vous guider et découvrez plus de 100 logiciels libres facilement utilisables pour vous accompagner dans votre informatique au quotidien. Ou appelez les experts de Montpel’libre qui vous accompagnerons dans votre choix et peuvent vous aider à leur prise en main.

Montpel’libre se positionne d'ores et déjà pour accompagner les TPE et PME à l’utilisation des logiciels libres dans les entreprises.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

IT-edit, un éditeur de texte avec terminaux intégrés

Vendredi 17 Avril

Je viens vous présenter ma dernière création, IT-Edit un éditeur de texte avec de multiples fonctionnalités. Créé avec GTK+3, gtksourceview3.0 et libvte.
IT-Edit (Integrated Terminal Editor) est un éditeur de texte avec terminaux intégrés et bien d'autres fonctionnalités pratiques.

Motivation pour l'écriture de IT-Edit

On peut diviser les programmeurs selon leur façon de travailler en deux catégories :

  1. ceux qui utilisent un IDE : un environnement de développement complet.
  2. ceux qui travaillent avec des outils séparés : un éditeur de texte, usage du terminal et autres outils.

Comme je suis un programmeur de la deuxième catégorie et comme j'ai remarqué que j’utilisais souvent un client Internet pour la doc HTML offline, j'ai décidé d'écrire mon propre éditeur de texte qui me donne un accès direct à tous les outils dont j'ai besoin.

Fonctionnalités Classiques

IT-Edit implémente un éditeur de texte avec coloration syntaxique, affichage des numéros de lignes et complétion automatique avec les fonctionnalités de base d'un éditeur de texte (couper / copier / coller ; dupliquer la sélection ou la ligne du curseur ; annuler / refaire ("undo / redo") ; aller à une ligne donnée ; recherche et remplacement) et de gestion de fichiers (sauvegarder tous les fichiers ouverts).

Terminaux

IT-Edit implémente deux terminaux dans la fenêtre principale qui sont aisément déployables, repliables et peuvent être redimensionnés. Vous pouvez y lancer une commande quelconque exécutée dans une fenêtre du plus haut niveau qui est facilement maximisable, minimisable et redimensionnable.

Note : cette fonctionnalité d'abord prévue pour la visualisation de pages de man a été étendue a toutes sortes de commandes, sans restriction.

Types de fichiers

IT-Edit implémente un mécanisme d'enregistrement de fichiers quelconques (doc HTML, PDF, PS ou musique, vidéo…) qui après enregistrement seront lançables par le programme associé au type de fichier.

Note : cette fonctionnalité était prévue pour la visualisation de documentation offline HTML qui a été étendue.

IDE

Avec ses terminaux intégrés IT-Edit vous fournit un environnement de développement, répondant à tous vos besoins.

Essayez

Prenez la peine d'essayer IT-Edit, vous allez sûrement l'adopter…

Paquetages

Le programme est distribué sous forme de paquetage *.deb, si cela ne vous convient pas, allez dans : Programmes->Accéder à l'index->C->IT-Edit, vous y trouverez une archive tarball (*.tgz) compatible Linux et BSD (non-testé). Pour installer IT-Edit tapez :

$ ./configure $ make $ sudo make install Appel à contrib

Je suis ouvert à toutes formes de critiques, si vous avez des commentaires à faire sur le code, les fonctionnalités auquelles je n'ai pas pensé, etc.

Scratch your own itch

PS : J'ai vraiment écrit ce pseudo IDE pour mes propres besoins, mais je tiens à vous en faire profiter, quand même, afin qu'il évolue selon les fondements du logiciel libre.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

G’MIC 1.6.2.0 : Colorisation de BD, transfert de couleurs, aide au détourage et autres réjouissances

Vendredi 17 Avril

À l'occasion de la sortie toute récente de la version 1.6.2.0 de G'MIC (GREYC's Magic for Image Computing), framework libre pour le traitement d'image, je vous propose de poursuivre ma petite série d'articles de résumés sur les avancées de ce logiciel libre sympathique, voire indispensable aux traiteurs d'images.

Cette dépêche présente un ensemble significatif des nouveautés ajoutées à G'MIC depuis la version 1.5.9.3 présentée il y a environ 10 mois, à savoir l'apparition de nouveaux traitements liés à la couleur, l'aide au détourage avant-plan / arrière-plan, de nouveaux filtres artistiques et d'autres faits notables.

Sommaire 1. Le projet G'MIC : contexte et présentation.


Fig.1. Mascotte et logo du projet G'MIC, framework libre pour le traitement d'image.

Le projet G'MIC a vu le jour en Août 2008, dans l'équipe IMAGE du laboratoire GREYC (Unité Mixte de Recherche du CNRS, située à Caen) et évolue depuis à un rythme soutenu. Il est distribué sous licence libre CeCILL.
Il propose plusieurs interfaces utilisateurs pour la manipulation d'images génériques (images ou séquences d'images 2D ou 3D, multi-canaux, à valeurs flottantes, incluant donc les images couleurs classiques).
Son interface la plus populaire aujourd'hui est un greffon disponible pour le logiciel GIMP.


Fig.1.1. Aperçu du greffon G'MIC pour GIMP.

Mais G'MIC peut aussi s'utiliser en ligne de commande, de façon similaire à ImageMagick (pour des fonctionnalités optimales), ou directement via la page web G'MIC Online. D'autres interfaces existent (ZArt, un greffon pour Krita, des greffons pour Photoflow…) mais celles-ci restent pour le moment plus confidentielles.
Toutes ces interfaces se basent sur la bibliothèque libgmic, écrite en C++, portable, thread-safe et multi-threadée (via l'utilisation d'OpenMP notamment), qui implémente toutes les fonctions de calculs proprement dites, et qui embarque son propre langage de script permettant aux utilisateurs avancés d'y ajouter leurs fonctions personnalisées de traitement d'image. Aujourd'hui, G'MIC comprend plus de 900 commandes de traitement différentes, toutes paramètrables, pour une bibliothèque d'un peu moins de 5 Mo. Les commandes que propose G'MIC couvrent un large spectre du traitement d'image, avec des algorithmes pour la manipulation géométrique, les changements colorimétriques, le filtrage (débruitage, rehaussement de détails par méthodes spectrales, variationnelles, non-locales…), l'estimation de mouvement / le recalage, l'affichage de primitives, la détection de contours/la segmentation, le rendu d'objets 3d, le rendu artistique, etc.
C'est un ensemble d'outils très utiles, d'une part pour convertir, visualiser et explorer des données images, et d'autre part pour la construction de pipelines élaborés de traitements.
Il est entendu qu'étant le programmeur principal de ce logiciel, les avis que je vais exprimer ci-dessous sont totalement partiaux et mon enthousiasme forcément débordant.

2. Nouveaux traitements liés à la couleur.

Voici quelques unes des nouvelles commandes et filtres qui ont été ajoutés dans G'MIC récemment, et qui concernent la création ou la modification de couleurs dans des images.

Application de courbes dans des espaces couleurs quelconques.

Le concept de courbes de couleurs est bien connu des artistes et photographes désirant retoucher les couleurs de leurs images. Basiquement, un outil de courbes de couleur permet d'appliquer à chaque composante R,G,B d'une image, une fonction 1d continue f:[0,255] -> [0,255] qui va transformer chaque valeur rouge, verte ou bleue x de chaque pixel (supposée initialement comprise entre 0 et 255) en la valeur f(x) donnée par la courbe (fonction) définie par l'utilisateur (et dont les valeurs sont également comprises entre 0 et 255). Très souvent, ces fonctions sont construites par l'utilisateur, par la donnée de quelques points clés interpolés par des splines.

Mais que se passe-t-il si l'on veut appliquer une fonction de transformation des composantes couleurs dans un espace colorimétrique autre que RGB ? Et bien, on se brosse… Parce que la plupart des logiciels de retouche d'image ne permettent que l'application de courbes couleurs dans l'espace RGB.

Depuis peu, j'ai donc intégré dans G'MIC un outil de réglage de courbes couleurs dans des espaces colorimétriques autres que RGB, à savoir : CMY, CMYK, HSI, HSL, HSV, Lab, LCh ou YCbCr. C'est la commande -x_color_curves qui s'occupe de cette tâche (en ligne de commande), ou le filtre Colors / Curves [interactive] dans le greffon G'MIC pour GIMP. Un exemple d'utilisation est visible dans la figure ci-dessous (ici avec des courbes définies dans l'espace Lab). Un tutoriel vidéo d'utilisation de ce filtre dans le greffon est également disponible. L'utilisation du filtre dans le greffon permet, par ailleurs, de sauver ses courbes favorites pour une application ultérieure sur un lot d'images par exemple.


Fig.2.1. Définition interactive de courbes de couleurs dans l'espace colorimétrique Lab et application sur une image couleur. À gauche, les courbes définies par l'utilisateur pour les 3 composantes L (clarté), a et b (chrominances). À droite, le résultat de la transformation colorimétrique correspondante.

Colorisation de BD / Comics.

C'est en discutant avec David Revoy, illustrateur français de talent, et auteur entre autres du webcomics Pepper & Carrot (dont les moules de LinuxFr.org ont parlé dans ce journal, ou encore celui-ci), qu'a germé l'idée d'un filtre qui pourrait aider les dessinateurs de BD à coloriser leurs images. Le travail de colorisation d'une BD est en effet quelque chose de long et de contraignant, même sur ordinateur, comme l'explique David Revoy sur son blog.
Il existe déjà des outils d'aide à la colorisation, mais ceux-ci sont fermés, et il y avait donc un manque de ce côté-là pour les utilisateurs de logiciels libres.

J'ai donc pris mon courage (plutôt mon clavier) à deux mains, et j'ai implémenté dans G'MIC un filtre d'interpolation de couleurs « intelligent » (toute mesure gardée) qui essaye de générer un calque complet de couleurs, à partir seulement d'un nuage de points colorés. L'idée est de demander à l'illustrateur de positionner seulement quelques points-clés colorés sur son image (par exemple à l'intérieur des différentes zones), et de laisser l'algorithme en déduire une colorisation probable de tout le dessin (en analysant les contours et les objets qu'il contient). Avec David Revoy et Timothée Giet nous avons échangé via irc sur la façon d'avoir une interface de colorisation la plus intuitive possible, et le résultat, c'est une nouvelle commande G'MIC -x_colorize (utilisable en ligne de commande) et le filtre correspondant Black & White / Colorize [interactive] pour le greffon G'MIC de GIMP . Et apparemment, ça ne marche pas trop mal !

Il semblerait même que cet unique algorithme ait suffisamment intéressé les utilisateurs de Krita pour qu'il motive les développeurs à retravailler sur leur propre greffon G'MIC pour Krita pour inclure cet algorithme dedans.
Depuis, David Revoy a utilisé cet algorithme régulièrement pour ses créations (notamment pour Pepper & Carrot). Ci-dessous, vous pouvez voir un exemple d'une phase de colorisation d'une case de BD de Pepper & Carrot initialement en niveau de gris, avec l'ajout des points-clés colorés et le résultat de la colorisation réalisée par l'algorithme de G'MIC (tout ceci réalisé avec le greffon sous Krita).
Sur son site, David a posté des vidéos détaillant tout le processus de colorisation qu'il utilise, et dont G'MIC fait maintenant partie.


Fig.2.2. Utilisation de G'MIC pour la colorisation de BD : Étape 1, ouverture du dessin à coloriser, ici sous Krita.
(Cette image provient du site web de David Revoy : http://www.davidrevoy.com/article240/gmic-line-art-colorization)


Fig.2.3. Utilisation de G'MIC pour la colorisation de BD. Étape 2, mise en place de quelques points-clés couleurs et colorisation automatique obtenue par G'MIC.
(Cette image provient du site web de David Revoy : http://www.davidrevoy.com/article240/gmic-line-art-colorization)

Après cette première étape de colorisation automatique, l'artiste peut ajouter à sa guise ombres et lumières sur les aplats couleurs générés, pour finaliser son œuvre. À noter que cette dernière étape est facilitée car chaque couleur est, de fait, facilement sélectionnable de manière séparée sur le calque couleur généré par l'algorithme. Et, pour ceux qui préfèrent travailler sur des calques de couleurs séparés plutôt que sur des sélections, le filtre de colorisation propose aussi la possibilité de générer N calques couleurs de sortie, chacun contenant une couleur unique.

Encore un grand merci donc à David Revoy et Timothée Giet pour leurs retours enthousiastes et pédagogiques, nous disposons donc maintenant d'un outil de colorisation de BDs libre que mon dentier nous envie :)
Voilà un exemple de collaboration entre recherche académique et artistes "libres" qui a porté ses fruits.

Colorisation de photographies Noir & Blanc.

Mais ce qu'on peut faire avec des BDs, peut-on le faire avec de vieilles photographies en noir et blanc, me demanderez-vous ? Hé bien oui ! En modifiant légèrement l'algorithme, nous pouvons de la même manière reconstruire la chrominance d'une photographie initialement en niveaux de gris, pour la coloriser à partir de points-clés couleurs définis par l'utilisateur. C'est ce qu'illustre l'exemple ci-dessous, avec la colorisation d'une vieille photo d'indien. À noter que le contenu de l'image étant sensiblement plus complexe qu'une case de BD, il est souvent nécessaire de placer beaucoup plus de points-clés pour coloriser une photographie. C'est le même filtre que précédemment, à savoir Black & white / Colorize [interactive] dans le greffon G'MIC pour GIMP, qui permet cela.


Fig.2.4. Colorisation d'une vieille photo Noir & Blanc avec l'algorithme de colorisation de G'MIC. (Ugh, vieil indien, excuse-moi pour la couleur improbable de tes cheveux, qui te fait ressembler à Kim Kardashian…)

Transfert de couleurs.

Ici, le concept de « transfert de couleurs » correspond au fait de vouloir modifier les couleurs d'une image A en les remplaçant par les couleurs présentes dans une autre image B (l'image de référence), de telle sorte que l'image modifiée A' ait la même « ambiance colorimétrique » que l'image référence B, et ceci bien évidemment, de manière complètement automatique.
C'est un problème mal posé, complexe à résoudre, et il y a déjà pas mal d'articles de recherche parus à ce sujet (ce papier par exemple). La difficulté c'est d'arriver à générer une image A' en gardant un aspect « naturel », sans création d'aplats de couleurs ou au contraire sans apparition de discontinuités qui ne seraient pas présents initialement dans l'image A originale. Bref, ce n'est pas trivial.

Récemment, un algorithme de transfert de couleurs a été implémenté et intégré dans G'MIC, et il fonctionne de façon plutôt satisfaisante. Ce n'est pas parfait, certes, mais c'est un bon début. Le filtre Colors / Transfer colors [advanced] du greffon G'MIC pour GIMP permet d'appliquer facilement cet algorithme de transfert. C'est un filtre qui nécessite plusieurs calques d'entrée, dont un calque contenant l'image avec les couleurs de référence à transférer sur les images des autres calques. Voici comment cela se présente dans le greffon. On y voit l'image originale (à gauche dans la fenêtre de prévisualisation), l'image contenant les couleurs de référence (en bas à gauche), et l'image résultat (à droite).


Fig.2.5. Aperçu du filtre de transfert de couleurs dans le greffon G'MIC pour GIMP.

Ce filtre réalise parfois des merveilles avec certaines paires d'images ! Deux exemples de transfert sont illustrés sur la figure ci-dessous. Bien sûr n'espérez pas de résultats miraculeux avec des cas pathologiques (transfert d'une image avec plein de couleurs sur une image monochrome par exemple) ! Mais globalement, ça fonctionne pas mal.


Fig.2.6. Deux exemples de résultats de transfert de couleurs d'une photo de référence (image du milieu) vers une photo source (image de gauche). Les images de droite sont les résultats générés par l'algorithme de transfert de G'MIC.

Il existe également un tutoriel vidéo qui illustre comment faire fonctionner ce filtre dans le greffon G'MIC pour GIMP.
On peut également penser à d'autres applications plus « subtiles » de ce filtre, par exemple pour l'homogénéisation de couleurs entre les frames ou les plans successifs d'une même vidéo, ou d'une paire d'images stéréoscopiques, par exemple.

Simulation de films argentiques.

Pat David est un photographe amateur américain très actif dans la communauté du logiciel libre orienté photographie, de par ses tutoriels et son expérience qu'il partage sur son blog. J'ai eu la chance d'interagir avec lui à de nombreuses occasions (dont une rencontre en live à LGM'2014 à Leipzig), et cela a donné naissance à pas mal de filtres différents implémentés dans G'MIC. En particulier, nous avons proposé des filtres de simulation de films argentiques, comme ceux présentés ci-dessous. C'est seulement un petit échantillon des plus de 300 transformations couleurs qui ont été concoctées par Patrick et que nous avons rendu facilement accessibles.


Fig.2.7. Aperçu de quelques résultats de simulation de films argentiques, disponibles dans G'MIC.
(Cette image provient du site web de Pat David : http://blog.patdavid.net/2013/08/film-emulation-presets-in-gmic-gimp.html)

Ces filtres ont assez vite suscité un certain intérêt dans la communauté libre de retouche photo, et ont par la suite été repris et ré-implémentés dans le logiciel RawTherapee.
Pour rendre ces filtres encore plus visibles, une page web dédiée a été mise au point, qui recense l'ensemble des transformations couleurs proposées et propose de télécharger les CLUTs (fonctions de transfert) utilisées pour chaque transformation. À noter que vous pouvez retrouver ces filtres également sur G'MIC Online pour les tester directement sur vos propres images, directement via votre navigateur web.
Là encore, c'est une fonctionalité qui manquait dans le logiciel libre (une sorte d'équivalent du logiciel propriétaire DXO FilmPack), et qui a pu être comblée assez rapidement via l'infrastructure proposée par G'MIC.

3. Aide à la décomposition avant-plan / arrière-plan.

Quand on fait de la retouche photo, il est assez courant que l'on veuille traiter de manière séparée les objets présents à l'avant-plan et dans le fond. Pour cela, on a souvent besoin de faire une décomposition d'image en avant-plan/arrière plan, en effectuant un détourage (avec l'outil de sélection "lasso" par exemple). Pour des objets un peu complexes, réaliser cette sélection est quelque chose de fastidieux. G'MIC incorpore maintenant un filtre permettant d'accélérer ce travail de découpe des objets. C'est la commande -x_segment (en ligne de commande) ou le filtre Contours / Extract foreground [interactive] du greffon G'MIC pour GIMP qui permet de réaliser cette tâche.

Le principe est exactement le même que pour le filtre de colorisation présenté précédemment : L'utilisateur place des points-clés, ayant pour label soit « avant-plan », soit « arrière-plan », et l'algorithme interpole ces labels en prenant en compte les contours présents dans l'image, et en déduit ainsi une carte binaire de détourage. Le filtre décompose ensuite l'image en deux calques distincts, un calque contenant les points d'avant-plan uniquement, et un autre avec les points d'arrière-plan. La figure ci-dessous présente un exemple de détourage effectué en utilisant ce filtre : L'utilisateur place quelques points-clés sur une image originale d'une fleur (image en haut à gauche). Les points verts correspondent aux objets d'avant-plan, tandis que les rouges sont placés dans le fond (image en haut à droite). À partir de ces données très éparses, et de l'analyse des contours de l'image, le filtre détermine automatiquement pour chaque pixel son appartenance au calque d'arrière-plan (image en bas à gauche) ou d'avant-plan (image en bas à droite).
Effectuer ce détourage ne prend ici que quelques secondes, alors que la même opération effectuée manuellement serait beaucoup plus longue (le contour de la fleur n'ayant pas une forme simple). Un tutoriel vidéo illustrant l'utilisation de ce filtre dans le greffon G'MIC pour GIMP est disponible.


Fig.3.1. Décomposition avant-plan / arrière plan avec le filtre « Contours / Extract foreground » de G'MIC.

Cette décomposition de l'image d'origine permet par la suite d'appliquer des traitements différenciés sur l'avant-plan et sur l'arrière-plan. Par exemple ci-dessous nous modifions la teinte et la saturation du calque d'avant-plan uniquement, pour jouer sur la couleur de la fleur, sans modifier la couleur de l'arrière-plan. Le détourage d'objet étant un besoin très fréquent en retouche photo, je vous laisse imaginer le nombre d'utilisations possibles de ce filtre.


Fig.3.2. Après modification de la teinte et de la saturation des couleurs de l'avant-plan uniquement.

4. Nouveaux filtres artistiques.

G'MIC, c'est aussi tout une floppée de filtres amusants pour créer des effets artistiques sur vos images. En voici quelques-uns notables qui ont été ajoutés dernièrement.

Effet gravure.

Le filtre Black & White / Engrave tente de transformer une image en gravure. Le nombre relativement élevé de paramètres permet d'obtenir beaucoup de contrôle sur le type de rendu obtenu.


Fig.4.1. Aperçu du filtre « Gravure » dans le greffon G'MIC pour GIMP.

Là où ce filtre est particulièrement intéressant, c'est qu'il permet (en choisissant des paramètres adaptés) de transformer une image en version Comics, comme illustré avec les deux exemples ci-dessous. Un tutoriel vidéo existe également pour montrer les différentes étapes nécessaires à l'obtention de ce type de résultats, qui ne prend au final que quelques secondes (minutes pour les plus lents).


Fig.4.2. Conversion de photo (en haut à gauche) sous forme de dessin façon Comics, avec le filtre "Engrave" de G'MIC.


Fig.4.3. Conversion d'une photo de chimpanzé (à gauche) sous forme de dessin façon Comics (à droite), avec le filtre "Engrave" de G'MIC.

Triangulation de Delaunay.

Un algorithme de calcul de la triangulation de Delaunay 2D/3D a été ajoutée à G'MIC (commande -delaunay3d), et le filtre Artistic / Polygonize [delaunay] du greffon GIMP l'utilise pour transformer une image sous la forme d'ensemble de triangles de Delaunay, qui s'adaptent plus ou moins aux contours de l'image. Chaque triangle généré peut prendre une couleur, soit aléatoire, soit constante, soit liée aux pixels de l'image qui appartiennent au triangle.
C'est un filtre permettant de créer des abstractions géométriques intéressantes.


Fig.4.4. Aperçu du filtre "Polygone [delaunay]" et application sur une image pour un rendu de type "vitrail".

C'est un filtre qui donne également des choses sympathiques sur des séquences d'images. Je me demande si l'importation de ces images triangulées sous Blender n'aurait pas un intérêt (et même plus loin, carrément un greffon G'MIC pour Blender ?).


Fig.4.5. Application de la triangulation de Delaunay sur une séquence d'images.

Autres filtres artistiques, en vrac.

Comme vous le voyez, G'MIC est un projet assez actif et le nombre de filtres disponibles (notamment artistiques) augmente de manière assez régulière. On ne peut donc pas décrire en détails tous les ajouts de ces dix derniers mois, et comme quelques images valent mieux qu'un long discours, voici un aperçu rapide de quelques-uns de ces filtres, présenté dans les figures ci-dessous.


Fig.4.6. Aperçu du filtre "Arrays & Tiles / Grid [hexagonal]", potentiellement utile pour les créateurs de cartes des jeux de type Wargames ?


Fig.4.7. Aperçu du filtre "Patterns / Crystal" qui transforme vos images en cristaux multicolores.


Fig.4.8. Aperçu du filtre "Rendering / Lightning" qui dessine un éclair dans une image.


Fig.4.9. Aperçu du filtre "Arrays & Tiles / Ministeck" qui transforme vos images en représentation de type Ministeck (jeu pour enfants).


Fig.4.10. Aperçu du filtre "Sequences / Spatial transition", qui prend en entrée plusieurs calques et qui génère une séquence d'images de transition entre chaque calque consécutif, avec des motifs de transition réglables.

5. Autres faits notables.

Bien sûr, les quelques filtres présentés ci-dessus ne constituent qu'une toute petite partie (la plus visible) du travail effectué sur le code du projet G'MIC durant ces derniers mois. Voici en vrac, les autres aspects (plus techniques) du logiciel qui ont été améliorés.

Améliorations globales et bibliothèque libgmic
  • Énormément d'efforts ont été faits pour le nettoyage et l'optimisation du code : la taille de la bibliothèque libgmic a pu être réduite drastiquement (moins de 5 Mo actuellement), avec une API améliorée. L'utilisation de quelques fonctionnalités du C++11 (rvalue-references) permet d'éviter les copies intempestives de buffers temporaires, ce qui est vraiment appréciable dans le cas du traitement d'image où la mémoire allouée devient vite importante. Avec l'aide de Lukas Tvrdy développeur de Krita, nous avons pu améliorer la compilation du projet sous Visual Studio (Windows), appliquer des analyseurs statiques de code (PVS Studio), empiler des sessions de valgrind / gprof / g++ avec l'option -fsanitize=address pour obtenir un code plus propre et plus efficace. Pas vraiment drôle pour les développeurs, mais au final très satisfaisant pour l'utilisateur ! La conséquence directe de ce processus est de pouvoir proposer des versions pre-release intermédiaires qui restent stables tout en incorporant les dernières nouveautés ajoutées. La méthode de distribution de G'MIC se rapproche ainsi d'une méthode rolling-release.

  • La compilation du projet sous Windows a été également améliorée, avec l'utilisation de g++-4.9.2 / MinGW comme compilateur par défaut pour la génération des binaires, et la création d'installeurs pour les architectures 32 bits et 64 bits.

  • G'MIC possède de nouvelles commandes pour compresser/décompresser des données quelconques à la volée (via l'utilisation de la zlib). De cette façon, nous avons pu réduire la taille des définitions de commandes, des exécutables, et accélérer le processus de mise à jour des filtres via Internet.

  • Le projet G'MIC possède maintenant son propre nom de domaine http://gmic.eu, indépendant de SourceForge, son ancien hébergeur. Nous avons enrichi le contenu des pages web, grâce notamment à de très bons tutoriels sur l'utilisation de l'outil gmic en ligne de commande (écrits par Garry Osgood, un grand merci à lui !). Une page à retenir pour tous ceux qui voudraient se mettre à G'MIC en douceur.

Quelques nouveautés pour le filtrage d’images.

Pas mal de nouvelles commandes dédiées au filtrage d'image, et leurs entrées associées dans le greffon G'MIC pour GIMP ont été ajoutées : en vrac, des algorithmes de sharpening ("Mighty Details"), de déconvolution par noyau arbitraire (algorithme de Richardson-Lucy), de filtrage guidé rapide, de Non-Local-Means rapide, de régularisation type Perona-Malik, de filtrage rapide à support fini, de DCT (et son inverse) sont maintenant disponibles.
G'MIC possède aujourd'hui une foultitude d'opérateurs pour le filtrage linéaire et non-linéare d'image, qui en fait un logiciel libre à posséder absolument pour les traiteurs d'image de tout poil (ne serait-ce pour les méthodes de débruitage qu'il propose). Pour les utilisateurs du greffon, cela signifie potentiellement des filtres encore plus riches dans le futur. Ci-dessous, un aperçu d'application du filtre Details / Mighty details sur une image de portrait, à partir du greffon pour GIMP, pour un effet de type Dragan.


Fig.5.1 Application du filtre « Mighty Details » sur un portrait pour le rehaussement de détails.

Amélioration du greffon G'MIC pour GIMP.

Le greffon G'MIC pour GIMP étant l'interface de G'MIC la plus utilisée à ce jour, il était important de lui apporter son lot d'améliorations :

  • Le greffon possède maintenant un système de mise à jour automatique qui permet d'avoir une liste de filtres avec toutes les dernières améliorations/nouveautés. Au jour de la sortie de la version 1.6.2.0, le greffon possède 430 filtres différents à appliquer sur vos images, auxquels s'ajoutent 209 filtres qui sont considérés comme étant en phase de test (Catégorie Testing/). Pour un greffon de 5,5 Mo, on peut considérer que ça fait un bon rapport nombre de filtres / mémoire occupée ! Une liste de l'ensemble des filtres disponibles dans le greffon est visible ici.

  • Lors de l'exécution d'un filtre un peu gourmand en temps de calcul, le greffon affiche maintenant quelques informations sur le temps écoulé et l'utilisation mémoire du filtre dans la barre de progression correspondante.


Fig.5.2. Affichage des ressources prises par un filtre dans le greffon G'MIC pour GIMP.

  • L'interface du greffon a été améliorée : la fenêtre de pré-visualisation est plus précise dans le cas des filtres prenant plusieurs calques en entrées. Les filtres peuvent être maintenant interactifs : ils peuvent ouvrir leur propre fenêtre de visualisation et gérer des évènements provenant de l'utilisateur. Un filtre peut également décider de modifier l'interface de ses paramètres. Tout ceci nous a permis de proposer de nouveaux filtres interactifs intéressants, comme celui pour la colorisation de BDs, pour le réglage des courbes couleurs, ou encore pour l'extraction d'objets (décrits plus haut), qu'il n'était pas possible de réaliser dans le greffon pour GIMP précédemment (ça n'était possible qu'avec l'outil gmic en ligne de commande).

  • Les filtres du greffon ont maintenant connaissance des informations de base des calques d'entrées (label, position, opacité, mode de mixage), et peuvent modifier ces informations sur les calques de sortie.

  • Un nouveau filtre About / User satisfaction survey a été ajouté, permettant aux utilisateurs de donner quelques informations sur leur utilisation de G'MIC. Le résultat de ce sondage est visible en temps réel ici. Bien sûr, cette image est elle-même générée par une commande G'MIC :).

Débrider G'MIC : utilisation en ligne de commande.

gmic est l'interface « ligne de commande » de G'MIC, qui s'utilise à partir d'un shell. C'est l'interface la plus puissante de G'MIC, sans limitations inhérentes aux contraintes d'entrées-sorties des autres interfaces (par exemple, images 2D à 8bits/canal et 4 canaux maximum sous GIMP, une seule image d'entrée 2D avec G'MIC Online, etc.). Ici, on peut charger/sauver et manipuler des séquences d'images 3D multi-canaux à valeurs flottantes sans limites (autres que la mémoire disponible). L'interface ligne de commande a également connu son lot d'améliorations.

  • OpenCV est maintenant utilisé par défaut pour charger/sauver des séquences d'images. On peut donc appliquer des traitements frame par frame sur des vidéos (commande -apply_video), des streamings de la webcam (command -apply_camera), ou générer des fichiers vidéos à partir d'images fixes par exemple. De nouvelles commandes -video2files et -files2video pour décomposer des fichiers vidéos en plusieurs frames ou les recomposer ont été ajoutées. Le traitement de fichiers vidéos devient maintenant (presque) un jeu d'enfant avec G'MIC en ligne de commande ! L'aide (commande -h) a également été améliorée, avec une sortie en couleur, des corrections proposées en cas d'erreur de frappe sur une commande, des liens éventuels vers des tutoriels, etc.


Fig.5.3. Aperçu du fonctionnement de l'aide en ligne de commande.

  • L'appel à gmic sans arguments en ligne de commande active maintenant un mode démo où l'on peut sélectionner différentes petites animations interactives à partir d'un menu, pour voir ce que G'MIC a dans le ventre ! Une bonne occasion pour jouer à Pacman, Tetris ou au démineur en prétextant le fait de tester un logiciel de traitement d'images sérieux !


Fig.5.4. Aperçu de G'MIC, lancé en mode démo !

Autres interfaces G’MIC en cours de développement.
  • ZArt est une interface de G'MIC initialement développée comme plateforme de démonstration pour le traitement des images provenant d'une webcam. Nous l'utilisons classiquement lors de la Fête de la Science, pour illustrer ce que peuvent réaliser des algorithmes de traitement, pour le grand public. ZArt s'est enrichi significativement, d'une part en permettant d'importer des fichiers vidéos quelconques, et d'autre part, en proposant quasiment l'ensemble des filtres du greffon G'MIC pour GIMP. Cette vidéo illustre ces nouvelles possibilités, avec par exemple la simulation de films photo argentiques sur une vidéo en temps réel. Il pourrait vraiment être très intéressant de disposer d'un greffon G'MIC pour des logiciels d'effets vidéos, comme le tout nouveau Natron par exemple. On a déjà des contacts avec eux, donc on peut espérer que ça puisse se faire dans un futur plus ou moins proche. À noter que ZArt est également passé sans douleur de Qt 4 à Qt 5.


Fig.5.5. Aperçu du logiciel ZArt traitant une vidéo en temps réel.

  • Depuis quelques temps, Lukas Tvrdy membre de l'équipe de développement du logiciel Krita a commencé à développer un greffon G'MIC pour Krita. Ce greffon est prometteur, il reprend l'ensemble des éléments du greffon déjà disponible pour GIMP, et il fonctionne déjà bien sous GNU/Linux. On travaille ensemble pour régler les quelques problèmes qui subsistent sous Windows. L'utilisation du greffon sous Krita est intéressante car il génère des résultats à 16 bits par composante, voire plus encore (flottants 32 bits), alors que le greffon pour GIMP est pour le moment limité à 8 bits par composante pour les entrées-sorties. C'est quelque chose qui pourrait changer dans le futur avec l'utilisation de GEGL, mais le manque de documentation actuel sur GEGL est un frein au support du 16 bits par composante dans le greffon G'MIC pour GIMP. Donc pour le moment, appliquer des traitements G'MIC sur des images en 16 bits par composantes ou plus nécessite l'utilisation de la ligne de commande ou du greffon Krita.


Fig.5.6. Aperçu du greffon G'MIC pour Krita en action.
(Cette image provient du site web de Krita : https://krita.org/wp-content/uploads/2014/11/gmic-preview.png)

  • L'intégration de certains traitements de G'MIC dans Photoflow est également en cours. PhotoFlow est un logiciel libre très récent et prometteur qui se focalise sur le développement d'images RAW en JPEG, ainsi que sur la retouche photo.


Fig.5.7. Aperçu du filtre "Dream Smoothing" de G'MIC inclus dans PhotoFlow.
(Cette image provient du site web de PhotoFlow : http://photoflowblog.blogspot.fr/2014/12/news-gmic-dream-smoothing-filter-added.html)

6. Perspectives et conclusions.

Voilà ! Le tour des nouveautés notables de ces dix derniers mois est terminé. À noter que tout ceci a été rendu possible grâce aux différents contributeurs (programmeurs, artistes, et utilisateurs en général) de plus en plus nombreux, donc merci à eux.
Dans le futur, on rêve de toujours plus d'intégration de la libgmic dans d'autres logiciels libres. Un greffon pour Natron serait idéal pour qu'on explore un peu plus les possibilités de traitement de vidéos avec G'MIC. Un greffon pour Blender serait pas mal aussi d'ailleurs ! Un noeud pour GEGL serait intéressant également, pour le prochain GIMP 3.0 (mais bon, on a encore probablement une bonne dizaine d'années pour se décider avant que ça sorte :)).
Bref, on cherche toujours des contributeurs compétents et intéressés pour explorer ces différentes pistes (et les autres qu'on ne connait pas encore), et on risque de pas s'ennuyer avec G'MIC dans les prochaines années.

Sur ce, j'y retourne, et je vous donne rendez-vous dans quelques mois pour des nouvelles fraîches du projet GMIC !

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Toutou Linux 6.0 SlaXen RCX

Jeudi 16 Avril

Jean-Jacques Moulinier publie une nouvelle version de Toutou Linux, basée sur Slacko 6.0, nommée SlaXen RCX, adaptée aux machines récentes. Elle peut aussi faire le bonheur d'anciens PC, avec au moins 256 Mo de RAM et un fichier d'échange de 512 Mo.

Toutou Linux est une distribution Linux rapide, facile à installer, à utiliser et très intuitive. Toutou Linux est basée sur Puppy linux, créée par Barry Kauler. Toutou Linux est un système d'exploitation accompagné d'une suite logicielle complète pour une utilisation familiale.

Les avantages de Toutou Linux
  • Installation facile sur disque dur, clé USB ou Zip.
  • Démarrage à partir du CD (ou DVD), le lecteur de CD est alors libre pour d'autres utilisations.
  • Démarrant du CD (ou DVD), vous sauvegardez tout ce que vous voulez sur le CD (ou DVD).
  • Démarrant à partir d'une clé USB, Toutou minimise les écritures pour augmenter leur durée de vie.
  • Extrêmement intuitif pour les débutants Linux.
  • Démarrage et lancement extraordinairement rapide.
  • Possède toutes les applications nécessaires pour une utilisation quotidienne.
Toutou Linux pour les ordinosaures

La version 4.3.1 (publiée en février 2010), produite par Jean-Jacques Moulinier, est celle qu'il a utilisée au quotidien durant cinq années sur un vieil ordinateur de 2001.

Il vient d'en publier une mise à jour importante, la 4.3.6 destinée aux ordinosaures. Les anciennes versions sont disponibles dans le dépôt d'ASRI éducation.

SlaXen 6.0 est une distribution légère et rapide

Elle possède tous les programmes pour une utilisation familiale quotidienne : navigation Internet, écriture et lecture des courriels, rédaction et impression de textes, calculs, comptes personnels, écoute de musique et/ou radios du web, regarder des films, faire des montages audio ou vidéo, etc.

Openbox pour le bureau

Le gestionnaire des fenêtres Openbox 3.5.2 associé à Lxpanel 0.6.1, vous accueille sur le bureau.

Vous y retrouverez les icônes de lancement d'applications ou d'utilitaires, avec en supplément, une barre verticale, sur le côté gauche, permettant de lancer des programmes quand une application est ouverte en plein écran.

Pour les petits écrans, vous pourrez configurer de masquer ou non cette barre. Et pour ceux qui le souhaitent, afficher un bureau vierge d'icônes.

Choisissez votre navigateur

Dès le démarrage, vous avez le choix d'installer un ou plusieurs navigateurs parmi six. Vous pouvez aussi installer le greffon Flash en un clic pour lire certaines vidéos.

Plus de trente applications disponibles

Vous retrouverez bien évidemment toutes les applications utiles pour une utilisation normale, des nouveautés ou des mises à jour : mtPaint 3.44.90, Foxit reader 1.1, Abiword 3.0, Gnumeric 1.10.0.

Dès l'accès au bureau, vous pouvez installer des programmes supplémentaires d'un clic de souris, sous la forme de paquets PET, ou sous la forme de fichiers SFS (pour certains) après enregistrement de votre session.

32 applications (en ordre alphabétique), au choix, à installer d'un clic par l'utilitaire de téléchargement et d'installation de SlaXen et disponibles sur le site de Toutou :

  1. Amaya (éditeur html),
  2. Amule (client p2p),
  3. Audacious (lecteur audio),
  4. Audacity (manipulation de données audio numériques),
  5. Avidemux (éditeur vidéo performant),
  6. Bluefish (éditeur de texte destiné à la programmation),
  7. Clementine (lecteur audio - mon préféré),
  8. Cinelerra (logiciel libre de montage vidéo sophistiqué),
  9. Deadbeef (lecteur audio), Firefox (navigateur Internet),
  10. Fotoxx (éditeur d'images),
  11. FreeOffice (suite bureautique non libre mais gratuite),
  12. Gimp (création graphique et retouche photo),
  13. Grisbi (gestion de comptabilité personnelle),
  14. Gtkyoutubeviewer (visionneur de vidéos Youtube),
  15. Guvcview ( logiciel de capture par webcam),
  16. Homebank (gestion de comptabilité personnelle),
  17. Lazpaint (éditeur d'images), LibreOffice (suite bureautique libre),
  18. Ohmigéné (logiciel de généalogie),
  19. OOlight (suite bureautique libre allégée),
  20. Opera (navigateur Internet),
  21. Palemoon (navigateur Internet),
  22. Pidgin (client de messagerie instantanée multiprotocole),
  23. Polices de Libreoffice (les polices d'écriture pour Libre office et OOlight),
  24. Qupzilla et libqtWebkit (navigateur Internet),
  25. Seamonkey (suite Internet),
  26. Skype (outil phare de visioconférence),
  27. Slimboat (navigateur Internet),
  28. Songbird (lecteur audio),
  29. VLC (lecteur multimédia),
  30. Viewnior (visionneur d'images),
  31. XnView (gestionnaire de fichiers graphiques multiformats).
Une série d'utilitaires pratiques de rcrsn51
  • PeasyGlue, PeasyScale, Peasyscan, Yassm 2.6, peasyport 2.0.
  • Compression (de Don570), un utilitaire pour compresser rapidement des dossiers.
  • Frisbee 2.6 (connexion réseau avec ou sans fil)
  • Rapidradio une interface simple pour écouter quelques radios du Web.
Un nouveau dépôt sur Sourceforge

Un nouveau dépôt sur Sourceforge (Toutoulinux) a été mis en place.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

La DjangoCong 2015 débarque dans les terres du millieu

Mercredi 15 Avril

L'événement annuel regroupant les amateurs francophones de Django — aka la #djangocong — aura lieu cette année dans les terres du milieu du 8 au 10 mai 2015. Clermont'ech est fière d'accueillir et de co-organiser cette réunion de poneys fougueux.

 

Programme

Une fois n'est pas coutume, la prochaine édition de la djangocong, se déroulera sur 3 jours. En voici le programme.

Vendredi 8 mai 2015 : atelier

Nous profitons d'avoir un jour férié avant la cong' pour organiser un atelier d'initiation au framework web Django. Avoir des connaissances en Python n'est pas requis. Au contraire, faire venir les curieux dont Python n'est pas le langage de prédilection est aussi une des raisons d'être de cet atelier !

En parallèle, pour celles et ceux qui connaissent déjà Django, nous organisons un atelier autour de Django REST Framework.

Le jour J, venez avec un ordinateur portable. Le matin, nous vous présenterons le framework et l'après-midi il sera temps de passer aux travaux pratiques pour réaliser votre première application web ou votre première API REST avec Django.

Notez bien, que vous pouvez aussi passer nous voir pour nous poser des questions autour du framework et de son utilisation.

Samedi 9 mai 2015 : conférences & repas communautaire

Le programme complet des conférences est disponible sur le site de la conférence

Le soir, nous serons de sortie dans le centre de Clermont pour déguster quelques plats typiques de la région Auvergne.

Dimanche 10 mai 2015 : hiking

La région Auvergne étant particulièrement épanouissante pour des poneys en mal de grands espaces, nous avons décidé de faire une randonnée familiale autour du Lac du Guéry.

Nous nous donnerons rendez-vous dimanche matin à 10h dans le centre de Clermont pour un voyage en bus vers le plus haut lac d'Auvergne. Après une promenade de 2h et un pique-nique dans les hauteurs, nous prévoyons deux sessions de retour vers le centre de Clermont pour nous adapter à votre heure de départ de la plus belle région de France, un Saint-Nectaire sous le coude.

Cette promenade sera ouverte à des accompagnateurs dans la limite des places disponibles et après inscription (si le pique-nique ainsi que le transport doivent être prévus pour ces derniers).

Inscription

Que vous souhaitiez participer uniquement à l'atelier du vendredi ou venir nous voir sur 3 jours, vous pouvez vous inscrire sur le site de l'événement

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Ubuntu Party Paris mai 2015 - appel à conférence

Mercredi 15 Avril

L'association Ubuntu-fr est heureuse de vous annoncer que la prochaine édition de l'Ubuntu Party Paris se déroulera les samedi 30 et dimanche 31 mai 2015, toujours au Carrefour Numérique de la Cité des Sciences et de
l'Industrie à Paris 20e
.

Les Ubuntu Party Paris sont un cycle de conférences, d’ateliers, de démonstrations, ainsi qu'une install-party autour de la distribution GNU/Linux Ubuntu, du Libre et de ses usages. Avec son espace pour découvrir notre système d'exploitation et ses logiciels, des stands associatifs, il y a de quoi passer un bon moment dans une ambiance conviviale et non commerciale.

Si vous souhaitez y donner une conférence, un cours ou un atelier, vous êtes le ou la bienvenu(e).

Délais : les soumissions sont ouvertes jusqu’au 29 avril 2015. Elles sont étudiées par les organisateurs et feront l’objet d’une validation communiquée dans les plus brefs délais.

Durée : les conférences durent entre 20 minutes et 1 heure. Pour les ateliers et les cours, la durée est à décider avec les organisateurs

Matériel : vous disposerez d’un vidéo-projecteur, de prises de courant (220V) et d’un accès Internet (Wifi).

Format de soumission :

  • thème pour lequel vous proposez votre présentation
  • titre de l’exposé, si possible, indiquer le type de public
  • résumé de votre présentation, permettant de juger de son contenu
  • éventuel lien vers vos réalisations passées
  • durées « idéales » minimum et maximum

Pour soumettre votre conférence, merci de remplir le formulaire et vous inscrire sur la liste de discussion (également accessible via web). Vous pouvez y poser vos questions ainsi que sur le salon IRC #ubuntu-fr-party sur irc.freenode.net .

Supports d'intervention :
Des versions numériques des exposés et autres matériaux utiles seront demandées en vue de leur mise en ligne. Elles participent à la constitution d’archives très utiles à toute la communauté. Le format de ces documents doit être dans un format ouvert et le contenu placé sous licence libre.

Captation vidéo :
Des captations vidéo de vos interventions pourront être effectuées et archivées plus tard. Merci d’indiquer si vous acceptez ces captations.

Nous vous prions de diffuser cet appel le plus largement et espérons vous voir lors de cet événement.

L'équipe d'organisation d'Ubuntu-fr

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Version 5.1 de Pastèque-Server, point d’étape

Mercredi 15 Avril

Une version intermédiaire de Pastèque Serveur, un logiciel de caisse, vient de sortir, la 5.1. Elle apporte quelques nouveautés, des corrections de bugs et tout le tralala habituel d’une version intermédiaire. Bref, rien de transcendant, on est face à un logiciel libre qui progresse.

Du coup, je vais profiter de cette actualité pour faire un point sur comment fonctionne Pastèque de l'intérieur. Le « nous » dans la dépêche concerne Scil, la société membre du réseau Libre Entreprise et à l’origine de Pastèque.

La mise à jour

La dépêche étant rédigée pour ça, on ne va pas y couper. Qu’est-ce qu’on se met sous la dent ?

  • un nouveau design d’interface ;
  • un module de sauvegardes ;
  • l’amélioration du module d’impression d’étiquettes ;
  • une page d’accueil digne de ce nom (oui, avant c’était une simple page blanche) ;
  • l’amélioration des exports CSV (les chiffres sont directement exploitables dans le tableur, au format i18n du navigateur) ;
  • les tableaux dynamiques de choix des produits (compositions, gestion des stocks etc.) ont été revus pour permettre la gestion des catalogues de plus de 2000 produits ;
  • une pagination a été mise en place pour les grands catalogues ;
  • les tableaux des rapports sont à présent triables par colonnes (bon, ce n’est pas très visuel, rien n’indique que c’est possible mais ça fonctionne) ;
  • la création de monnaies supplémentaires dans la gestion multi-devises a été simplifiée.

Notons au passage qu’un bug majeur entraînant des pertes de ventes sur Pastèque Android avait été corrigé dans une version 5.0.1 mi-février.

Pastèque, ensemble de logiciels

Pastèque est en réalité une suite composée aujourd’hui de trois logiciels :

  • Pastèque-Server : API et interface d’administration ;
  • Pastèque-Desktop : logiciel client en Java réellement multi-plateforme (Windows, Mac OS X, GNU/Linux, Solaris … tant que vous avez une JVM quoi) ;
  • Pastèque-Android : logiciel client pour Android (étonnant, non ?).

Les logiciels ont un numéro majeur basé sur le schéma de base de données et d’API. Pastèque-Server 5.1 fonctionne donc avec Pastèque-Desktop 5.0.4 et Pastèque-Android 5.0.1.
Le schéma de base de données étant, avec le code d’interface de Pastèque-Desktop l’héritage d’OpenBravoPOS dont Pastèque est issu. Ce schéma de base de données, insatisfaisant à nos yeux, est amené à encore beaucoup évoluer.

Pastèque-Server

Pastèque-Server est disponible gratuitement depuis mi-décembre. Un temps distribué contre rémunération, nous avons cédé à la 5e liberté et mis en distribution gratuite.
Cela signifie qu'il est possible de mettre en place une solution de caisse 100% libre avec Pastèque (ça a toujours été le cas) et gratuitement (c’est ça qui est nouveau).

On peut installer une instance locale de Pastèque-Server pour créer une caisse autonome.

Le logiciel est développé en PHP, sans framework, embarque un peu de jQuery et repose sur PostgreSQL ou MariaDB/MySQL pour la base de données.

Pastèque-Server mélangeant à la fois l’interface d’administration et l’API, le logiciel risque d’être scindé pour sa version 6 entre Pastèque-Administration et Pastèque-API.

L’annonce a été faite en anglais. En effet, en logiciel de caisse libre, même en prenant en compte le monde anglophone, il n'y a pas masse de monde. Alors bon, comme Pastèque est assez souple pour entrer dans le cadre de nombreux pays, on va essayer de rameuter les copains d’un peu partout.

Pastèque-Desktop

Pastèque-Desktop est le canal historique de Pastèque. Celui dont l’interface d’administration, compliquée à maintenir, a été balayée lors de la création de Pastèque-Server. Celui dont le passage à Pastèque-Server a également amené à revoir la gestion des données avec un cache local H2 et un support des pertes de connexions avec le serveur.

C’est le mal-aimé aujourd’hui à Scil. Code pas terrible, interface compliqué à améliorer… Des réflexions sont menées à Scil sur un usage de QT pour le remplacer. En ce sens, des expérimentations sur base de LX POS vont probablement avoir lieu.

Il garde quelques avantages majeurs : rapide à l’usage (même s’il est devenu un veau au démarrage), drivers embarqués, fonctions plus avancées que Pastèque-Android et surtout … bah ça marche quoi.

Pastèque-Android

Pastèque-Android concentre le gros des efforts de développement de Pastèque. Poussé par les commandes très nombreuses, c’est la version qui va le plus bénéficier du passage à la version 6 et qui devrait rattraper Pastèque-Desktop à ce moment là.
Uniquement disponible sur Android, c’est un peu couillon. Nous devons étudier à nouveau les possibilités de travailler en HTML5, mais le métier du POS pose des questions assez peu documentées ou maîtrisées en interne : accès direct au matériel, lutte contre les latences, stockage local de données importantes en volume…

Les progrès sur cette plate-forme sont néanmoins réellement remarquables en terme de matériel, d’intégration des TPE etc. Je ne peux qu’insister sur ce point. Un git clone sur le repo illustre bien le propos

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Certification de clés PGP et CAcert à Paris le 20 avril 2015

Mercredi 15 Avril

CAcert est une « autorité de certification communautaire qui émet gratuitement des certificats pour tous ». Elle peut donc fournir des certificats X.509 pour vos serveurs web, vos navigateurs web ou vos logiciels de courriel. Elle peut aussi signer les clés PGP/GPG.

Un rendez-vous est organisé le 20 avril 2015, à 19h00, pour valider vos identités CAcert, à l'hôtel Novotel Les Halles, 8, place Marguerite de Navarre 75001 Paris.

Le réseau de confiance de CAcert repose sur l'attribution de points : plus vous avez de points, plus la confiance dans le fait que vous êtes qui vous prétendez est grande (et plus vous pouvez attribuer de points à d'autres).

Si vous pouvez aussi donner des points, manifestez vous, soit ici ou sur meetup.

NdM : LinuxFr.org utilise un certificat CAcert (cf l'aide 1, 2 et 3), ainsi que GPG.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Tulip : visualisation de données, Jeudi du Libre de Belgique, à Mons le 23 avril 2015

Mercredi 15 Avril

Ce jeudi 23 avril 2015 à 19h se déroulera la 38ème séance montoise des Jeudis du Libre de Belgique.

Thématique : Big data

Public : Tout public

L’animateur conférencier : David Auber (LaBRI, Université Bordeaux I)

Tulip est un logiciel OpenSource dédié à l’analyse et à la visualisation de données. L’objectif est de fournir aux développeurs une bibliothèque complète pour mettre en place des visualisations interactives de données. Dans cette présentation nous détaillerons les possibilités du logiciel en présentant : son modèle de stockage de données, ses algorithmes et ses visualisations. Nous aborderons aussi les possibilités d’extension de ce logiciel via son mécanisme de greffon et l’environnement de développement Python intégré dans celui-ci.

Lieu de cette séance : Université de Mons, Faculté Polytechnique, Site Houdain, Rue de Houdain, 9, auditoire 12. Entrée par la porte principale, au fond de la cour d’honneur. Suivre le fléchage à partir de là.

La participation sera gratuite et ne nécessitera que votre inscription nominative, de préférence préalable, ou à l’entrée de la séance. La séance sera suivie d’un verre de l’amitié (le tout sera terminé au plus tard à 22h).

Les Jeudis du Libre à Mons bénéficient aussi du soutien de nos partenaires : CETIC, Normation, OpenSides, MeaWeb, NextLab, Phonoid et Creative Monkeys.

Pour rappel, les Jeudis du Libre se veulent des espaces d’échanges autour de thématiques des Logiciels Libres. Les rencontres montoises se déroulent chaque troisième jeudi du mois (sauf exception comme cette fois), et sont organisées dans des locaux et en collaboration avec des Hautes Écoles et Facultés Universitaires montoises impliquées dans les formations d’informaticiens (UMONS, HEH et Condorcet), et avec le concours de l’A.S.B.L. LoLiGrUB, active dans la promotion des logiciels libres.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Journées Rencontres du Libre 2015 - JRL 2015

Mardi 14 Avril

La FULB By BreizhTux (Fédération Utilisateurs du Libre en Bretagne) organise en partenariat avec la MJC du plateau de Saint-Brieuc et l'université Rennes 2 Campus Mazier, la première édition des JRL 2015 (Journées Rencontres du Libre) du 23 avril soir (17h30 - 20h) au 25 avril.

L'événement se déroulera dans ces lieux (la MJC et l'université donc). Un village du libre se tiendra les 24 et 25 avril (9h30 - 17h30), avec des conférences la journée du 24 et des ateliers le 25. La soirée du 23 avril quand à elle sera consacrée à la projection du film documentaire "Nom de code : Linux" et des petits films d'animation Blender, avec un débat.

Les JRL sont une combinaison de plusieurs parties se déroulant en simultané :

  • une rencontre de concepteurs, développeurs, bénévole, venant échanger sur leur projets dans une ambiances conviviale avec le publique.
  • une manifestation de sensibilisation au logiciel libre s’adressant à un large publique, et au contenu sous licences libre
  • un rendez vous des bénévoles avec un « village du libre »
  • un lieu de découverte et d’expérimentation avec des ateliers et conférence (vulgarisation).

L’organisation de conférences « grands public », de tables rondes, et d’ateliers pratiques permet à tous de découvrir les logiciels libres et la culture du libre, et de dialoguer avec les auteurs, utilisateurs et autres.

Contact : contact CHEZ journees-rencontres-du-libre POINT info

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Atelier CLI : TDD en Bash, mardi 14 avril ⌚ 20h ⌘ Bordeaux

Mardi 14 Avril

Les ateliers CLI (Command Line Interface) permettent de progresser en ligne de commande au sein d'un groupe, autour d'un outil ou d'un thème.

Au cours de l'atelier du mardi 14 avril prochain, vous pourrez découvrir shebang_unit, un framework de test automatisés pour Bash 4 basé sur xUnit, développé et présenté par Michael Borde.

L'atelier se tiendra dans les locaux du Labx, à la Fabrique Pola, rue Marc Sangnier 33130 Bègles.

Les ateliers CLI ont lieu dans les locaux du Labx, à la Fabrique Pola, rue Marc Sangnier 33130 Bègles.

  • chaque mardi de 20h00 à 22h00 pour les utilisateurs avancés,
  • un mercredi sur deux de 19h00 à 21h00 pour les utilisateurs débutants,
    Télécharger ce contenu au format Epub

    Lire les commentaires

    Revue de presse de l'April pour la semaine 15 de l'année 2015

    Lundi 13 Avril

    La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

    Sommaire

    [L'OBS] Loi sur le renseignement: pas adoptée, déjà contournée par les hackers

    Par Jean-Rémy Dubois, le samedi 11 avril 2015. Extrait:

    Le projet de loi sur le renseignement prévoit une surveillance accrue du web. Pas de quoi inquiéter les spécialistes des réseaux qui savent déjà surfer sous le radar des autorités.

    Lien vers l'article original: http://tempsreel.nouvelobs.com/tech/20150410.OBS6931/loi-sur-le-renseignement-pas-adoptee-deja-contournee-par-les-hackers.html

    Et aussi:

    Voir aussi:

    [Le nouvel Economiste] L’an I du capitalisme collaboratif

    Par Edouard Laugier, le vendredi 10 avril 2015. Extrait:

    Les incroyables possibilités de l’économie collaborative, - le peer-to-peer-, vues par son théoricien belge Michel Bauwens

    Lien vers l'article original: http://www.lenouveleconomiste.fr/lan-i-du-capitalisme-collaboratif-26762

    Et aussi:

    [Mediapart] Quand l'État s'ouvre au logiciel libre avec OpenFisca et Mes-aides

    Par Frédéric Couchet, le mercredi 8 avril 2015. Extrait:

    Le journaliste Xavier Berne a publié début avril 2015 un article dans lequel il revient en détail sur la genèse et les objectifs d'OpenFisca et Mes-aides, qui permettent des simulations du système socio-fiscal français. Lors de la rédaction de son article, Xavier Berne m'avait contacté pour solliciter mon avis sur ces outils et cette initiative du gouvernement. Certains de mes commentaires ayant été repris en citations dans l'article, je vais développer ici un peu plus mon avis.

    Lien vers l'article original: http://blogs.mediapart.fr/blog/frederic-couchet/080415/quand-letat-souvre-au-logiciel-libre-avec-openfisca-et-mes-aides-0

    [usine-digitale.fr] POC 21: 5 semaines dans un château pour élaborer 12 produits open et écolo

    Par Séverine Fontaine, le mercredi 8 avril 2015. Extrait:

    Pendant 5 semaines non-stop, au château de Millemont près de Paris, une équipe de 50 personnes va co-concevoir cet été 12 produits open source et respectueux de l’environnement. L’initiative, lancée par l’accélérateur POC 21, se veut une réponse concrète au problème de la transition énergétique et de la préservation du climat.

    Lien vers l'article original: http://www.usine-digitale.fr/article/poc-21-5-semaines-dans-un-chateau-pour-elaborer-12-produits-open-et-ecolo.N321485

    [Le Monde Informatique] Windows bientôt en Open Source

    Par Jean Elyan, le mardi 7 avril 2015. Extrait:

    Un ingénieur de Microsoft a laissé entendre qu'une telle option n'était pas exclue: «C'est du domaine du possible». Une annonce choc à l'occasion des 40 ans de l'éditeur de Redmond.

    Lien vers l'article original: http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-windows-bientot-en-open-source-60767.html

    Et aussi:

    Télécharger ce contenu au format Epub

    Lire les commentaires

    Lille : apéro Symfony le 30 avril 2015

    Lundi 13 Avril

    Amoureux du framework libre Symfony, vous vous demandez encore comment occuper votre soirée du 30 avril 2015 ? Ne cherchez plus ! Un nouveau sfPot aura lieu le jeudi 30 avril à 19h au Meatballs, un restaurant situé 10 rue du Pont Neuf, dans le Vieux-Lille. Un sfPot est défini comme « rendez-vous social informel, gratuit et ouvert à tous (…) une fois par mois autour d'une ou deux mini conférences qui se prolongent autour d'une bière ou d'un repas dans un bar, un pub ou un restaurant. »

    Cette cinquième édition sera animée par Vincent Chalamon, développeur chez Les-Tilleuls.coop, et Anthony Blin, développeur chez CGI/AECF, qui nous parleront de la mise en place de RabbitMQ dans un projet en Symfony 2 et de l’optimisation de Symfony avec HHVM.

    Le lieu sera entièrement privatisé. Le parking sera facilité par le parking situé en face à l’Esplanade. 2 boissons seront offertes à chaque personne dans un format cocktail dinatoire.

      Ce sfPot est co-organisé par l'AFSY, l'AFUP, Les-Tilleuls.coop, SensioLabs, CGI et Auchan E-commerce.

      Télécharger ce contenu au format Epub

      Lire les commentaires

      Brèves de printemps sur quelques distributions...

      Lundi 13 Avril

      Au delà des « grandes » distributions dont la sortie est régulièrement annoncée sur LinuxFr.org, il en existe pléthore de méconnues, parfois très spécialisées, parfois à vocation générique. C'est un écosystème bien vivant, mais qui ne touche qu'un public restreint, soit parce que le besoin rempli ne concerne que peu de monde, soit simplement par manque de visibilité.
      Voici un très bref extrait de l'actualité de ces distributions dans les dernières semaines.

      Au menu, on évoque l'arrêt de Crunchbang, distribution dédiée aux netbooks, et de nouvelles versions pour les distributions Kali Linux, Clonezilla Live et Frugalware.

      Crunchbang n'est plus

      Cette distribution était apparue peu de temps après la sortie des premiers eeepc. Son objectif était de bien fonctionner sur ces machines avec peu de mémoire/disque/CPU.
      Le temps a fait son œuvre, le marché des netbooks a évolué^Wdisparu, et Crunchbang n'a plus lieu d'être. Pour son auteur, un Linux Debian Vanilla dispose maintenant de tout ce qu'il faut pour fonctionner sur de « petites » machines, et maintenir Crunchbang n'aurait plus d'intérêt autre que sentimental. Il en stoppe donc le développement. Il maintient toutefois le forum en ligne pour que la communauté existante puisse continuer à vivre, et continuera à intervenir sur celui-ci.

      Kali Linux 1.1 est disponible

      Kali Linux est une distribution orientée sécurité, avec un maximum d'outils nécessaires aux audits et tout particulièrement aux tests d'intrusion.
      Anciennement connu sous le nom BackTrack, elle a été renommée en 2013, période où l'OS de base a changé pour devenir Debian. Cette mise à jour apporte notamment une grosse amélioration du Wifi et le support matériel de Nvidia Optimus. Toutes les corrections/évolutions sont visibles dans le changelog de Kali Linux

      Frugalware 2.0 aussi

      Frugalware, à vocation bien plus généraliste, vient aussi de voir une nouvelle version stable publiée. Pour mémoire, la version précédente avait fait l'objet d'une dépêche ici-même. Cette version est surtout l'occasion de mettre à jour de nombreux paquets (KDE 4.14.3, GNOME 3.12.2, Xfce 4.10.1, LibreOffice 4.3.3.2, etc.). Une nouveauté également, pour parfaire les possibilités de choix de son environnement de bureau : l'arrivée de MATE 1.8.1.

      Et Clonezilla live continue son bonhomme de chemin

      Clonezilla live, c'est le Live CD permettant de lancer Clonezilla, logiciel libre de restauration de données, de clonage de disque, et de création d'image de disque.
      Cette version 2.3.2-22 apporte classiquement des mises à jour de paquets, que ce soit pour l'OS sous-jacent ou pour l'outil de clonage lui-même. Parmi les nouveautés, on notera notamment la possibilité de chiffrer les fichiers images créés, d'avoir un « dépôt » d'images sur un serveur Webdav, ou encore la prise en charge des images pour les systèmes Chromium OS ou Chrome OS.

      Télécharger ce contenu au format Epub

      Lire les commentaires

      Rencontre Gard-Linux - mardi 21 avril 2015 Vergèze (30)

      Lundi 13 Avril

      La prochaine rencontre de l'association Gard-Linux aura lieu le mardi 21 avril 2015 de 19h à 22h au Centre socioculturel Marcel Pagnol, 99 rue Marcel Pagnol, 30310 Vergèze.

      La Soirée est ouverte à tous et les discussions et débats porteront sur Linux et les logiciels libres. Vous avez une question, un problème portant sur Linux et les logiciels libres ? Venez avec ! Nous creuserons ensemble !

      Parmi les sujets qui seront abordés ce mardi, le partage de connaissances autour de la gestion du son et MAO sous Linux; mais tout autre sujet de discussion autour de Linux et des logiciels libres est le bienvenu.

      Repas tiré du sac.

      Télécharger ce contenu au format Epub

      Lire les commentaires

      Soirée GIMP dans le Royans, mercredi 15 avril 2015

      Dimanche 12 Avril


      L'Université Populaire du Royans organise un atelier d'échange sur l'utilisation de GIMP le mercredi 15 avril 2015 à 20h dans les locaux d'Activ-Royans (23, rue Pasteur, 26190 Saint Jean en Royans).
      Il s'agit d'un temps d'initiation et de prise en main du logiciel et la soirée sera consacrée principalement à l'amélioration des photos (cadrage, niveaux, netteté, etc.).
      Cet atelier d'échange s'inscrit dans un cycle plus large consacré aux logiciels libres et initié par l'Université Populaire du Royans.

      Télécharger ce contenu au format Epub

      Lire les commentaires

      Manifestation à Paris contre le projet de loi sur le renseignement le 13 avril 2015

      Samedi 11 Avril

      Le projet de loi relatif au renseignement du gouvernement français vise à renforcer le renseignement en France. Il étend très largement les pouvoirs des services de renseignement, valide la surveillance de masse, notamment avec la mise en place de boîtes noires chez les opérateurs de télécommunications.

      Une manifestation contre la loi sera organisée lundi 13 avril à 12h30, place Édouard Herriot (aux abords de l’Assemblée nationale) à Paris. L'appel a été lancé par les associations et syndicats suivants : Observatoire des Libertés et du Numérique (La Quadrature du Net, CREIS-Terminal, Ligue des Droits de l'Homme, Syndicat de la Magistrature, Syndicat des avocats de France, CECIL), Amnesty International France, Attac, la Fondation Copernic, Solidaires, Act up-Paris et le Syndicat national des journalistes.

      Le projet de loi est très critiqué dans le monde informatique, comme par exemple La Quadrature du Net ou Léa-Linux, mais également dans la presse, par les opérateurs tels que Gandi ou OVH ainsi par de nombreux associations telles que Reporters sans Frontières ou Amnesty International.

      (source image EFF + Philippe Aigrain, CC-BY 3.0)

      NdM : petite revue de presse non exhaustive pour compléter le propos

      Citation de NextINpact : « Le projet de loi a certes été dézingué par la Quadrature du net, Gandi, le Syndicat de la Magistrature, Amnesty International, CGT Police, la commission nationale consultative des droits de l’homme, l'Ordre des avocats de Paris, l’Union Syndicat des magistrats, Renaissance numérique, l'AFDEL, le Syntec Numérique, Human Rights Watch, la Commission du numérique, l’actuelle gendarme des écoutes, Jean-Marie Delarue, Alain Marsaud, député, ancien juge anti terroriste, Marc Trévidic, juge antiterroriste, ou encore… Charlie Hebdo, dont l'attentat figure parmi les faire-valoir au texte. »

      Ainsi que le Défenseur des droits.

      Télécharger ce contenu au format Epub

      Lire les commentaires

      Café du DAVOS des PME et TPE, le 14 avril 2015 à Castelnau-le-Lez (34)

      Samedi 11 Avril

      Mardi 14 avril 2015 de 18h30 à 20h30
      Clos de l’Aube Rouge - 115, avenue de l’Aube Rouge, 34170 Castelnau-le-Lez

      Tramway ligne 2 arrêt Aube Rouge

      GPS Latitude : 43.638449 | Longitude : 3.92713

      Dans le cadre des Cafés du DAVOS des PME et TPE, Montpel’libre est invitée à présenter les logiciels libres. Pascal Arnoux et Pascal Levasseur donneront une conférence « logiciels libres, opportunité pour les PME »

      Depuis le 10 mars et à raison d’une rencontre mensuelle, nous vous proposons d’échanger sur des thématiques concrètes, accompagnées d’intervenants de premier plan, de façon informelle et conviviale mais sans perdre de vue notre objectif initial.

      Nos prochains sujets sont aussi variés et intéressants que la place de la Femme dans la PME, l’opportunité du « logiciel libre » dans la croissance de l’entreprise ou encore la simplification du droit pour les PME et TPE.

      De ces échanges émergeront sans aucun doute une matière qui pourra être approfondie lors du colloque annuel du DAVOS. des PME.

      Le Clos de l’Aube Rouge vous accueille dans son cadre unique, moderne et naturel

      Venez nous retrouver pour discuter de façon décontractée des thématiques qui préoccupent sur les PME et les TPE.

      Débats, analyses, propositions et résultats sont les premières pierres que nous avons posées en travaillant en groupes dynamiques. Soyez acteur de la mutation des PME. Venez nous rejoindre pour poursuivre la réflexion sur les bases des travaux précédents.

      Télécharger ce contenu au format Epub

      Lire les commentaires

      Cybersécurité : des enjeux et des techniques au cœur de l’actualité (Évry, 16 avril 2015)

      Samedi 11 Avril

      L'association étudiante MiNET, fournisseur d'accès internet sur les campus des écoles Télécom SudParis et Télécom École de Management, organise jeudi 16 avril 2015 à Évry un après-midi de conférences autour de la cybersécurité et de la protection des données personnelles.

      Depuis que Edward Snowden a révélé en juin 2013 les agissements de la NSA, le grand public a ouvert les yeux sur l'enjeu majeur qu'est la cybersécurité. En effet nous confions de plus en plus de données à différents acteurs du web. Pourtant l'accumulation récente de fuites montrent que nos données sont vulnérables : le piratage de photos personnelles de célébrités sur icloud, l'arrêt des services live de Microsoft et Sony à Noël…

      Durant cet après-midi nos six conférenciers (liste en seconde partie de la dépêche) aborderont un large spectre de problématiques liées à la cybersécurité. Le but est de proposer une ouverture sur des domaines bien spécifiques (méthode de triage en forensic, cyberterrorisme, threat intelligence, etc…) tout en posant la problématique de ce que nous, en tant qu'individus, faisons de nos données privées.`

      Qui a accès à nos données ? Comment ? Qu'en font-ils ?

      Nos intervenants:

      • Jean Marc Bourguignon est consultant en sécurité et en protection des données, il est également membre du collectif Telecomix qui se définit comme une “désorganisation” qui lutte contre la censure du Net. Il est un défenseur de l’hacktivisme.
      • Thomas Chopitea est spécialisé dans la Sécurité et la Sûreté des système d’informations. À la suite d’un stage à CEIS il s’intéresse à l’hacktivisme et à la cybercriminalité, thèmes qui ont constitué les sujets de sa thèse.
      • Alexis Bonnefoi, pentester chez NES, traitera de la sécurité ou plutôt de l'absence de sécurité de nos données mobiles personnelles.
      • Julien (jvoisin) Voisin (stagiaire chez NBS-System) est un contributeur à divers projets libres en rapport avec la vie privée (libotr, Tails, …) ou la rétroingénierie, comme radare2.
      • Alexandra Toussaint & Sébastien Larinier, respectivement analyste et responsable CERT à Sekoia, une start-up qui propose des solutions professionnelles pour lutter contre les failles de sécurité.
      • Lessaid Abderrahman, exerce en tant que DataCenter Network Architect au sein de la BNP Paribas.
      • Julien Voisin reviendra sur son expérience dans l’organisation Pas Sage en Seine pour nous présenter la rétro-ingénierie. Pas Sage en Seine est une organisation qui défend l'hacktivisme.
      Télécharger ce contenu au format Epub

      Lire les commentaires

      Lancement de l'appel à communications - Drupagora 2015

      Vendredi 10 Avril
      DRUPAGORA - Vendredi 19 juin 2015 – Paris - 5ème édition Ouverture de l'appel à communications

      Premier événement francophone sur Drupal dédié aux chefs de projets et DSI, Drupagora est le rendez-vous incontournable de tout l’écosystème Drupal et attire chaque année plus de 350 professionnels, venus de toute la France.

      Cette année, le fil rouge du programme est : Drupal dans le contexte de l'Entreprise: Plateformes digitales globales, applications eCommerce, applications métier jumelées et intégrées au SI (ERP, CRM, PIM, DAM…)

      Pour sa cinquième édition, Drupagora a décidé de changer le calendrier et de lieu de rendez-vous. Programmé depuis sa création en novembre, Drupagora se tiendra cette année le 19 juin et aura lieu, non pas à la Maison des Associations, mais à l'Université Pierre et Marie Curie (Paris 5ème), lieu plus central et plus grand, pour accueillir ses participants dans des conditions optimales.

      Avec pour thématiques principales :

      • Comment Drupal s'intègre t-il avec d'autres applications métier?
      • Exemples réussis et témoignages d'applications Drupal d'envergure et de E-commerce
      • Les perspectives avec l'arrivée prochaine de Drupal 8

      L'appel à communication est disponible jusqu'au 1er mai 2015.

      Par ailleurs, à noter que les inscriptions à Drupagora sont ouvertes au tarif early bird, et ce, jusqu'à la clôture de l'appel à communications.

      INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES

      Date, lieu et organisation
      La conférence Drupagora se tient à l'Université Pierre et Marie Curie, Paris 5ème, le vendredi 19 juin de 9h à 18h.

      Tarif / Inscription
      40 euros jusqu'au 01/05/2015
      75 euros jusqu'au 15/06/2015
      100 euros en tarif normal

      Télécharger ce contenu au format Epub

      Lire les commentaires

      Pages