Linux France

S'abonner à flux Linux France
Mis à jour : il y a 2 heures 27 min

Conception de matériel libre, où en sommes nous ?

Dimanche 5 Juin

Et si les logiciels libres pouvaient engendrer d'autres courants comme la création de matériels libres ? Il existe de plus en plus d'initiatives autours de ces sujets, le projet RuggedPOD en est un bel exemple. Ce système de micro datacenter outdoor créé il y a maintenant 24 mois sous licence libre arrive à maturité. Quel est le retour d’expérience de son équipe principalement française et quels sont les enjeux futurs auxquels celle-ci est confrontée ?

Le temps du point d'étape

Comme certains d’entre vous le savent déjà, je suis fortement impliqué dans le développement de matériels libres. Par matériel, j'entends serveurs et consort. Je suis rentré il y a maintenant plus de 24 mois dans le projet Open Compute piloté par quelques géants de la Silicon Valley qui ne sont pas toujours appréciés sur nos forums nous dirons, mais là n'est pas le problème.

À l'issue de ces 24 mois je voulais partager avec vous ce point d'étape.

Du propriétaire au libre

Après 12 mois d'apprentissage et d'essais en utilisant des logiciels propriétaires pour développer le projet ruggedpod, nous avons pris il y a 6 mois un virage à 180 degrés pour basculer sur des logiciels libres et construire le framework nécessaire au bon fonctionnement d'une communauté de développeurs matériel. Les principales raisons de ce choix se retrouvent dans les arguments classiques de prix et d'interopérabilités. Les échanges de données entres SolidWorks et ProE sont catastrophiques tout comme entre Altium Designer et Cadence.

Alors de quoi avons-nous besoin ? De logiciels de mécanique (pour faire les boîtiers), de logiciels de simulations (thermiques pour vérifier que nos composants ne surchauffent pas, mécanique des fluides, contrôle de qualité de signal, mécanique de structure), de logiciels de modélisation de cartes (EDA).

FreeCAD / KiCAD

Nous avons à ce jour fait le choix du couple FreeCAD / KiCAD, qui gagne grandement en maturité. Ces deux logiciels ont besoin d'améliorations pour faciliter le travail collaboratif, ils ont tous les deux été conçus pour un poste utilisateur mais pas avec en tête l'échange de données, ni même le suivi de modifications nécessaire au travail en équipe répartie. En soit ce n'est pas grave, nous avons commencé à travailler sur l'implémentation de ces fonctions.

FreeCAD a une longueur d'avance sur ses « concurrents » : il intègre un module de calcul par éléments finis (basé sur le solveur CalculiX), il dispose d'une interface avec un mailleur basé sur l'excellent couple Salomé / Netgen tout en conservant un modeleur 3D paramétrique accessible. Le logiciel est en développement, il est buggé mais s'améliore de jour en jour. L'équipe de développement est accessible, n'hésitez pas à leur donner un coup de main si l'envie vous tente (développeur Python / C++ wanted).

KiCAD bénéficie du soutien du CERN et l'ajout de fonctions de trace length matching et de calcul d'impédance différentiel font de lui un best seller pour tout électronicien qui travaille sur des signaux hautes fréquences. L'ergonomie n'est pas encore tip top, mais les bases sont là.

La migration de RuggedPOD

Nous avons finalement porté l'intégralité du projet RuggedPOD sur ces outils et ça marche ! Bon on en a bavé, on a rencontré des bugs et l'équipe m'a un peu charrié pendant quelques semaines, car il a fallu convaincre ingénieurs en mécanique, électronique et modélisation, de basculer sur des outils non aboutis, mais au final n'importe qui peut maintenant nous donner un coup de main dans le développement de RuggedPOD et c'est une excellente nouvelle.

D'ailleurs où en sommes-nous ? Eh bien, après de nombreux bugs (on n'y échappe pas), RuggedPOD semble enfin devenir fonctionnel et utilisable. Le problème majeur que nous avions rencontré provenait d'une fuite de gaz liée à la dépression que nous imposons au système (RuggedPOD est un châssis d'ordinateur qui fonctionne comme une boite a vide remplie au 2/3 d'huile). Nous avons enfin trouvé l'erreur de conception liée à l'emploi d'un rayon de courbure trop court sur les gorges de joints toriques. En basculant sur des joints plats et en augmentant les épaisseurs de matière, il semblerait que le problème disparaisse.

Merci à CalculiX pour nous avoir apporté les courbes de distorsion de matière liée au vide sur la paroi supérieure du POD.

L'avenir du matériel libre

Le matériel libre progresse, pas aussi vite que nous le souhaiterions, mais il progresse. Nous en sommes au stade du logiciel libre à la fin des années 90, il reste beaucoup de travail à accomplir, construire les outils pour simplifier les développements, mais aussi construire le modèle économique associé. À ce titre, la société pour laquelle je travaille (horizon computing solutions) a mis en ligne dernièrement un configurateur pour les équipements Open hardware. Il est disponible en version bêta et vous permettra de vous faire une idée de ce que l'on peut faire à partir de matériel Open Compute et à quel prix.

Nous sommes en train d'y ajouter RuggedPOD. N’hésitez pas à tester tout cela et nous donner un coup de main pour améliorer l'ensemble !

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Sortie du livre blanc « Linux pour l'embarqué » édité par Smile

Dimanche 5 Juin

Après 4 éditions du livre « Linux embarqué » aux éditions Eyrolles, voici le livre blanc sur le même thème édité par la société Smile. NdM : Pierre Ficheux est CTO de Open Wide, société récemment rachetée par Smile.

Plus court (50 pages) mais plus à jour, il vous permettra de découvrir les dernières techniques de construction d'une distribution réduite et optimisée en utilisant des versions récentes de Buildroot et Yocto. La cible utilisée pour les tests est la célèbre Raspberry Pi 2. D'autres livres sur le domaine sont à venir, en particulier les solutions libres pour les objets connectés et les extensions temps réel pour le noyau Linux.
Le livre est téléchargeable gratuitement sur le site de Smile (NdM: il faut juste fournir une adresse de courriel professionnelle).

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Découvrir le CSS et s'amuser avec le logiciel Silex, le CSS c’est facile

Dimanche 5 Juin

Le CSS est l'un des 3 langages du web avec le HTML et le JavaScript. Le CSS permet de mettre en page, mettre en forme une page web ou document HTML, d'importer une police de caractères (font), de créer des effets sur des éléments de sa page internet et plein d'autres possibilités.

Le CSS et Silex : le combo magique. Silex est un logiciel libre qui permet de créer des sites web simplement et gratuitement. On crée son site en prenant des éléments comme des blocs de texte, des images, et autres éléments embarqués en les déposant en "cliqué-glissé-déposé" sur une scéne qui représente notre page web. Avec son éditeur de CSS, Silex permet de découvrir et de s'amuser avec ce langage. On peut ainsi appliquer des effets sur les éléments du website, importer une font…

Découvrez comment faire un site internet avec Silex et le customiser avec du CSS

Une campagne de crowdfunding pour le logiciel Silex est en cours en partenariat avec Indiehosters pour améliorer le logiciel, faire de l'e-inclusion et pour un internet plus libre.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Sortie de Krita 3.0

Vendredi 3 Juin

La version 3.0 de Krita est sortie le 31 mai 2016. Krita est un logiciel libre de dessin et peinture conçu pour des utilisations telles que la création d’illustrations, de bandes dessinées ou de textures. Krita est très complet et est utilisé par des artistes tels que David Revoy, qui contribue activement en tant que bêta-testeur et en fournissant des ressources de qualité au projet.

Cette version 3.0 incorpore beaucoup de fonctionnalités issues d’une campagne de financement participatif kickstarter réalisée en 2015.

Sommaire Les animations

Une des améliorations importantes de cette version est le travail réalisé sur les animations dans le cadre de la campagne kickstarter.

Animation réalisée par Undyne

Animations image par image

Il est désormais possible de faire correctement des animations image par image avec Krita. Calques multiples, toutes sortes de vitesses de lecture, onion skinning, le tout en plus de tous les outils de peinture existant dans Krita, voilà qui devrait être assez pour titiller les doigts des animateurs !

  • Calques trame animables – Il est désormais possible de créer des calques de trame dans lesquels vous définissez des key frames que vous pouvez ordonner via le panneau time-line. Cette technique fonctionne avec tous les espaces de couleurs et toutes les profondeurs !
  • Onion Skinning – Cette technique vous permet de superposer les trames précédentes et suivantes à celle courante. Cet outil est très utile pour partir d’animations grossières et arriver à des animations fluides.
  • Import de séquences d’images – Il est désormais possible d’importer un ensemble d’images en tant que calque animé. La séquence d’images est automatiquement triée par nom.
  • Export de séquences d’images – Krita permet maintenant l’export d’animations en tant que séquence d’images afin d’être ensuite retravaillées avec d’autres logiciels.
  • Nouveau panneaux – De nouveaux panneaux sont disponibles : panneau time-line, animation, ainsi qu’un espace de travail animation.
  • Import et export CSV – Cette fonctionnalité permet de travailler les calques animation dans TV-paint ou Blender via un plugin.
  • Export scml – Cet export permet de réaliser l’image de base dans Krita et ensuite de la travailler dans Spriter, un outil d’animation puissant pour les jeux.
Améliorations des performances pour les animations

Un autre défi lié à l’introduction des outils d’animation est qu’il est facile de réaliser une time-line, mais c’est une autre histoire de fournir une prévisualisation fluide et rapide. Les fonctionnalités d’animation de Krita ne seraient qu’un gadget inutile sans une prévisualisation en temps réel. Afin d’atteindre les performances souhaitées, les améliorations suivantes ont été faites :

  • Cache pour la prévisualisation – Ce cache permet une prévisualisation à des cadences de lecture arbitraires et à des accélérations relatives.
  • Prévisualisation instantanée de gros canevas – La mise à profit de la puissance de OpenGL 3.0 permet désormais de dessiner de manière fluide même avec une brosse de 1000 pixels de largeur !
  • Suppression de trames – Sur le matériel lent, des trames sont supprimées lors de la lecture afin de pouvoir visualiser les animations en temps réel.
Améliorations des calques

Afin de permettre de travailler plus efficacement avec les calques, plusieurs améliorations ont été faites dans cette version.

De nouvelles actions

Parmi les nouvelles actions possibles sur les calques nous trouvons :

  • Simplification de la fusion de calques – un raccourci-clavier pour les gouverner tous.
  • Manipulation de multiples calques – Krita 2.9 a introduit la sélection multiple de calques ainsi que l’ordonnancement de calques par glisser/déposer. Cette version a étendu ces fonctionnalités avec la possibilité de bouger les calques, la sélection de calques depuis le canevas (via Maj+R+Clic), la fusion de calques, la duplication de calques, et d’autres actions encore.
  • Sélection rapide de calques – Il est possible de sélectionner tous les calques, ou seulement les calques visibles ou verrouillés.
  • Édition en masse des propriétés de calques – Il est désormais possible de renommer instantanément plusieurs calques, ou de changer leur mode de mélange, opacité ou toute autre propriété.
  • Groupement de calques – des raccourcis sont maintenant disponibles pour la création de groupes de calques, de groupes de rognage ou le dégroupement.
Amélioration de l’interface de claques

Suite à de longues discussions autour des actions importantes de la gestion des calques et de ce qui doit être présenté à l’utilisateur, la panneau de calques a été entièrement revu. Les changements visuels sont accompagnés de nouvelles fonctionnalités.

  • Calques plus lisibles – Le fait que la présentation des calques soit plus condensée permet d’en voir plus à la fois.
  • Couleurs — Il est désormais possible d’affecter une couleur à un calque via le menu contextuel, permettant ainsi de créer un code couleur des calques au goût de chacun.
  • Filtrage des calques par couleur – Les calques peuvent être filtrés par couleur afin de ne voir que les calques d’une ou plusieurs couleur spécifiques.
Grilles, guides et ancrage

  • Panneau de grilles et guides – Les grilles et guides possèdent désormais un panneau unifié.
  • Personnalisation des grilles et guides – Il est maintenant possible de personnaliser l’aspect des grilles et guides ainsi que de configurer leur visibilité séparément.
  • Grilles et guides par document – Des patrons de grilles peuvent être configurés et les grilles sont enfin débarrassées de leur côté global absurde.
  • Ancrage – La plupart des outils prennent maintenant en charge l’ancrage aux grilles et guides. De plus la configuration des options d’ancrages peut être accédée rapidement via le raccourci Ctrl+S.
Filtres

De nouveaux filtres font leur apparition dans cette version :

  • Gradient Map – Il n’était pas prévu, mais Spencer Brown l’a ajouté. Cependant, l’implémentation de ce filtre n’est toujours pas terminée et il n’apparait donc pas dans les filtres de calques.
  • Modèles pour le filtre d’ajustement TSV – L’ajustement TSV prend désormais en charge TSL, HSY et Y’CbCr comme espaces de couleurs.
  • Parallélisation avec G’MIC – L’utilisation des filtres avancés G’MIC permet d’utiliser tous les cœurs de votre processeur. G’MIC est aussi désormais beaucoup plus stable.
Interface utilisateur

L’interface a été améliorée afin d’augmenter le confort d’utilisation de Krita.

Les raccourcis

Les raccourcis clavier ont été revus dans cette version afin de permettre une utilisation efficace de Krita.

  • Schémas de raccourcis — Pour les habitués des raccourcis de Photoshop ou Paint Tool SAI, il est possible de changer le schéma de raccourcis dans le menu Paramètres > Configure Krita > Keybord Shortcuts.
  • Import et export de schémas de raccourcis — Cette fonctionnalité permet de partager ses raccourcis.
  • Meilleure présentation des raccourcis — Les raccourcis sont désormais groupés.
  • Raccourcis de sélection — Une nouvelle option dans les paramètres permet d’échanger les touches Alt et Ctrl dans les raccourcis de sélection.
  • Raccourcis de luminosité — Les actions d’éclaircissement et d’assombrissement sont maintenant gérées par couleur et utilisent la luminosité réelle dès que possible.
Autres améliorations

Les améliorations de l’interface portent sur l’ensemble de Krita.

  • Palette popup — La lisibilité des icônes préréglées a été améliorée.
  • Écran de création de document — L’écran de création de document a été repensé de manière plus compacte afin d’être plus adapté aux petits écrans.
  • cran de chargement — Krita affiche désormais ce qu’il charge sur l’écran de démarrage.
  • Interface graphique — L’outil de rognage, l’assistant d’édition et l’outil de ligne droite ont vu leur interface graphique refaite.
Sous le capot

Cette version s’accompagne aussi de changements techniques intéressants, détaillés ci-dessous.

Qt5 / KF5

Une différence notable pour les développeurs entre la version 2.9 et la version 3 est le passage de la bibliothèque graphique Qt4 vers Qt5 et de KDE4 vers KF5. La gestion des périphériques tels que les tablettes graphiques a été réécrite. Les développeurs en ont profité pour nettoyer et ranger le code. Cela permettra une meilleure maintenance du code et plus de contributions externes.

Performances

Le temps de démarrage du logiciel s'est amélioré en démarrant uniquement le cœur du logiciel. En conséquence, les modules seront plus longs à démarrer.

AppImage pour GNU/Linux

Si vous souhaitez tester Krita 3.0 sans attendre qu’il soit disponible dans les dépôts de votre distribution préférée, le projet fournit une AppImage en téléchargement sur le site qui tourne sur environ toutes les distributions récentes.

Compilation sous Windows/MacOS X

La compilation est rendue beaucoup plus facile sur les systèmes autres que GNU/Linux.

La suite

Krita 3.1 sortira ensuite pour corriger les bugs et finir le développement de toutes les fonctionnalités promises par la deuxième campagne kickstarter.

Une troisième campagne kickstarter a été lancée pour financer de nouveaux développements. Le but de cette campagne est d'améliorer la gestion du texte (particulièrement utile pour la bande dessinée) et le dessin vectoriel.

Ressources

Pour les artistes en herbe qui souhaitent se mettre à Krita, la taille et la portée de Krita peut faire peur au premier abord.
Heureusement, pour prendre en main le logiciel, il existe un grand nombre de ressources libres disponibles sur le site. Ces ressources comprennent des manuels utilisateurs aussi bien que des tutoriels ou recettes pour des activités spécifiques.

À ces ressources s’ajoutent des DVD, plusieurs livres et même un livre en français pour les anglophobes.

Certains artistes contribuent aussi en fournissant des ensembles de brosses et textures.

Contribuer

Il est possible de contribuer au projet de plusieurs manières suivant vos compétences, que ce soit en terme de ressources artistiques (brosses, textures, …) ou en traduction (l’interface contient encore beaucoup de parties non traduites). Des détails sur comment contribuer en tant que non développeur peuvent être trouvés sur le site.

Bien entendu, il est aussi possible de soumettre des rapports de bug, de contribuer du code ou de faire des propositions.

Tout au long de l'année, vous pouvez aussi soutenir financièrement la fondation.

Si vous vous demandez comment la fondation Krita utilise son argent, il est intéressant de suivre ce lien.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Liquid Prompt 1.10

Jeudi 2 Juin

Le Liquid Prompt est un prompt fluide affichant de manière limpide des informations utiles dans le prompt de votre shell bash ou zsh. Le liquidprompt était déjà bien rempli de fonctionnalités, certaines ont été ajoutées, d'autres corrigées, et leurs performances ont encore été améliorées avec les 216 commits durant les 17 mois écoulés. Il était temps de sortir une nouvelle version officiellement stable.

Je profite de cette dépêche pour remercier chaudement les 35 contributeurs qui par leurs patchs ont contribué à cette version.

Quelques changements sont présentés dans la suite de cette dépêche.

Pour les détails de cette version les curieux sont invités à consulter l'annonce complète, notamment pour quelques changements incompatibles. En voici un extrait traduit :

  • Les configurations de type LP_ENABLE sont désormais statiques et non plus prises en compte immédiatement après leur modification. Ça se passe via le fichier de configuration et la relance de Liquid Prompt. Ceci a permis de réduire drastiquement le coût d'affichage de chaque prompt.
  • Arrivée de la configuration LP_ENABLE_SUDO permettant une adaptation dynamique lors de l'utilisation de sudo. Noter que pour le moment cette configuration est désactivée, par défaut de capacité de différenciation immédiate entre une autorisation et un refus.
  • Beaucoup de corrections de bugs pour les indicateurs d'heure analogique, de température machine, de charge CPU et de batterie.
  • Meilleure prise en compte de l'usage de tmux par l'amélioration de sa détection.
  • Pour Zsh, l'option nopromptsubstest maintenant activée par défaut. Cela peut impacter notamment des définitions de RPS1 (défini en dehors de Liquid Prompt).

Note : deux bugs sur OS X ont déjà été remontés depuis la release, donc il est recommandé d'utiliser la branche master pour ce système d'exploitation.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Tryton, un framework libre d’application métier (Mons, Belgique, 16 juin 2016)

Jeudi 2 Juin

Ce jeudi 16 juin 2016 à 19h se déroulera la 50ème séance montoise des Jeudis du Libre de Belgique.

Le sujet de cette séance : Tryton, un framework libre d’application métier

Thématique : Progiciel de Gestion Intégré

Public : Programmeurs|Responsables d’entreprise|étudiants

L’animateur conférencier : Cédric Krier (B2CK SPRL)

Lieu de cette séance : Université de Mons, Faculté Polytechnique, Site Houdain, Rue de Houdain, 9, auditoire 3 (cf. ce plan sur le site de l’UMONS, ou la carte OSM). Entrée par la porte principale, au fond de la cour d’honneur. Suivre le fléchage à partir de là.

La participation sera gratuite et ne nécessitera que votre inscription nominative, de préférence préalable, ou à l’entrée de la séance. Merci d’indiquer votre intention en vous inscrivant via la page http://jeudisdulibre.fikket.com/. La séance sera suivie d’un verre de l’amitié (le tout sera terminé au plus tard à 22h).

Description :

Tryton est une plate-forme de développement d’application pour entreprise (progiciel de gestion intégré/PGI/ERP) sous licence GPL-3+. Grâce à son ensemble de modules qui grandit à chaque version, elle couvre de base bon nombre de besoins de l’entreprise. Et ceux qui seraient manquants peuvent être comblés grâce à son architecture modulaire. Ecrit en Python dans une architecture trois tiers, le système peut être utilisé avec PostgreSQL, SQLite, MySQL.

L’exposé ciblera les sujets suivants :

  • L’historique et gouvernance du projet
  • Architecture du logiciel
  • Découverte de quelques modules: achats, ventes, comptabilité et stock
  • Démonstration: création d’un module simple

Les Jeudis du Libre à Mons bénéficient aussi du soutien de nos partenaires : CETIC, Normation, OpenSides, MeaWeb et Phonoid.

Si vous êtes intéressé(e) par ce cycle mensuel, n’hésitez pas à consulter l’agenda et à vous inscrire sur la liste de diffusion afin de recevoir systématiquement les annonces.

Pour rappel, les Jeudis du Libre se veulent des espaces d’échanges autour de thématiques des Logiciels Libres. Les rencontres montoises se déroulent chaque troisième jeudi du mois, et sont organisées dans des locaux et en collaboration avec des Hautes Écoles et Facultés Universitaires montoises impliquées dans les formations d’informaticiens (UMONS, HEH et Condorcet), et avec le concours de l’A.S.B.L. LoLiGrUB, active dans la promotion des logiciels libres.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Le compilateur GHC Haskell en version 8.0.1

Jeudi 2 Juin

Le 21 mai 2016 est sortie la nouvelle version du compilateur Haskell GHC.

GHC est le compilateur principal du langage Haskell, disponible sur plusieurs plate-forme et sous une licence libre proche de la BSD.

Cette version succède à GHC 7.10.

Cette dépêche présente rapidement Haskell grâce à un exemple de code puis une sous-partie des nouveauté de GHC 8.0, le compilateur Haskell le plus utilisé. Comme on parle rarement d'Haskell ici, je vais le présenter avec une approche personnelle puis je me servirais de la liste des nouveautés pour présenter quelques fonctionnalités de ce langage de programmation.

Sommaire Introduction, Troll et digressions

J'ai découvert Haskell début 2015 avec l'envie de découvrir une nouvelle technologie totalement différente de mes pratiques habituelles. Je fais principalement du C++ quand j'ai besoin de performance et du Python le reste du temps. À l'époque j'avais un avis bien tranché et négatif sur le typage, n'y voyant qu'un outil de contrainte nécessaire pour les performances. J'ai donc essayé Haskell avec cette envie de me remettre en question : ce langage promettait du typage statique avancé.

Ce langage a changé ma manière de voir la programmation et l'ensemble de mes certitudes sur ce qui fait un bon outil de programmation. J'ai d'ailleurs réalisé une présentation sur Haskell à l'université de Lyon qui aurait dû s'intituler "Comment j'ai appris à ne plus m'inquiéter et à aimer les types".

Alors, rapidement, Haskell c'est :

  • un langage fonctionnel, ce qui se résume à une syntaxe et des "design patterns" pas habituels pour qui fait du C++. À l'usage on se fait plaisir à combiner ensemble des fonctions en fonctions de plus haut niveau.
  • un langage fonctionnel pur. Pas d'effet de bord par défaut. Les fonctions qui réalisent des effets de bords sont bien repérées car cela apparaît dans leur type. Au départ cela semble une contrainte et cela force à réfléchir un peu plus en amont de l'écriture du code. Mais au final j'ai l'impression que cela aide énormément à raisonner sur son code et à le maintenir.
  • un langage paresseux, c'est pratique de temps en temps, c'est embêtant le reste du temps. C'est discutable, mais j'apprécie.
  • un langage statiquement typé. Je m'attendais à devoir écrire des prototypes de fonction à rallonge, devoir me battre pour faire rentrer le type qui m'intéresse dans la fonction qui m'intéresse. Mais en fait il n'en est rien. En premier lieu Haskell a une inférence de type très robuste et au final on écrit rarement des types. Mon expérience est que le système de type d'Haskell ne m'a que rarement posé de problème.

Voila, au final Haskell est devenu pour moi un nouvel outil dans ma sacoche de développeur. Il remplace presque totalement Python car je le trouve plus sympa à utiliser, plus sûr du fait du typage statique et souvent bien plus performant, il me manque seulement certaines librairies de l'écosystème Python scientifique. Il ne remplace pas C++ pour les performances malheureusement, mais s'en approche beaucoup. En pratique, si vous écrivez du code C++ naïf, le code Haskell sera équivalent. Si votre problématique en C++ sont les performances, alors vous pourrez écrire du code C++ bien plus efficace.

Exemple

Donc pour ceux qui n'en ont jamais fait et qui ont la flemme d'aller regarder les liens, voici un exemple d'Haskell. Il est discutable sur pleins de points comme tout exemple ;)

Celui-ci lit les mots du dictionnaire /usr/share/dict/french et les groupe par anagrammes. Pour cela on part d'un constat simple, les anagrammes ont les mêmes lettres triées. Par exemple "tortue" et "tourte" sont anagrammes l'un de l'autre car sort "tortue" == sort "tourte" == "eorttu". Pour cela, on va réaliser une structure associative (i.e. un dictionnaire) Map qui associe à la chaîne triée la liste de tous les anagrammes associés. Par exemple, on pourrait obtenir le dictionnaire suivant :

{ "cehin" : ["chien", "niche"], "eorttu" : ["tortue", "tourte"] }

Ainsi connaître les anagrammes de "chien" se résume à calculer sa clé d'anagramme en triant les lettres et à regarder dans la structure associée.

Voici le code que je commente tout de suite après :

import qualified Data.Map as Map -- 1 import qualified Data.List as List -- 2 filename = "/usr/share/dict/french" -- 3 main = do -- 4 content <- readFile filename -- 5 let -- 6 wordList = lines content -- 7 anagramMap = mkAnagramMap wordList -- 8 print (getAnagrams anagramMap "chien") -- 9 print (getAnagrams anagramMap "écrire") print (getAnagrams anagramMap "bleurk") key word = List.sort word -- 10 getAnagrams anagramMap word = Map.lookup (key word) anagramMap -- 11 mkAnagramMap wordList = -- 12 let keyValue = map (\x -> (key x, [x])) wordList -- 13 in Map.fromListWith (++) keyValue -- 14

En premier lieu on observe qu'il n'y a aucune déclaration de type, pas de syntaxe verbeuse pour les faire apparaître. C'est grâce à l'inférence de type. Très souvent les types ne sont pas nécessaires et le compilateur se débrouille seul, mais on peut les ajouter explicitement si on le désire pour documenter ou pour limiter le polymorphisme. On peut exécuter ce code et obtenir :

Just ["niche","chien"] Just ["r33crie","33crire","33crier"] Nothing

Rassurez vous, Haskell gère très bien l'Unicode, mais pas pour l'affichage dans une structure imbriquée. Notez que pour le mot "bleurk", il n'existe pas d'anagramme, et la fonction renvoie Nothing au lieu de Just ....

  • Les lignes 1 et 2 importent les modules de manipulation de liste et de map.

  • La ligne 3 est juste une constante de type chaîne de caractère

  • La ligne 4 est le début de la fonction main. C'est une fonction particulière, toutes les lignes qui la composent (sauf celles avec let) sont des effets de bords.

  • La ligne 5 lit le contenu du fichier dans la variable content. Petite subtilité, on utilise <- au lieu de = pour marquer l'application d'un effet de bord, le égal étant réservé à l'égalité et non pas à l'affectation.

  • La ligne 6, bloc let dit que cette zone est sans effet de bord.

  • Ligne 7, on sépare le contenu du fichier en une liste avec un élément par ligne (bref, une liste de mots). Ici la fonction de séparation par retour à la ligne s'appelle lines, il existe une fonction words pour séparer par espaces blancs et une fonction split plus générique.

  • Ligne 8, on crée la structure qui associe les mot triés à leurs anagrammes en appelant la fonction mkAnagramMap.

  • Ligne 9, on affiche les anagrammes avec la fonction getAnagrams.

  • Ligne 10, on définit une fonction utilitaire key qui se contente de renvoyer le paramètre trié. Une chaîne de caractère peut être représentée par une liste en Haskell, c'est le choix que j'ai fait pour les besoins de cet exemple.

  • Ligne 11, définition de getAnagram qui regarde dans la structure si la clé y est. Pas d'opérateur pour l'accès aux cases d'un dictionnaire en Haskell, il faut utiliser Map.lookup qui renvoie Nothing si la clé n'existe pas ou Just value si elle existe.

  • Ligne 12, on crée la structure qui contient les anagrammes. Cette création se fait en deux parties.

  • Ligne 13, on crée une liste qui à chaque mot associe sa clé et le mot dans une liste. Exemple : ["chien", "tortue"] -> [("cehin", ["chien"]), ("eorttu", ["tortue"])]. Cette association est faite car nous allons créer notre structure à partir d'une liste d'association clé / valeur. Pour cela on utilise la fonction map qui exécute une fonction anonyme \x -> (key x, [x]) sur chaque valeur de wordList. On note que la valeur est encapsulée dans une liste car on veut crée une structure d'association entre une chaîne et une liste de chaînes.

  • Ligne 14, on convertit notre liste clé / valeur en Map en utilisant la fonction Map.fromListWith. Les conflits sont réglés par la fonction (++) qui réalise la concaténation des listes d'anagrammes en conflit.

Nouveautés de GHC 8.0.1

Lorsque le compilateur GHC se distingue de la spécification du langage, il le fait par le biais d'extensions optionnelles. C'est une approche qui permet de garder une rétro compatibilité forte. En contrepartie, écrire du code Haskell sans certaines extensions est assez déprimant et on est arrivé à une situation où GHC est le seul compilateur capable de faire tourner la plupart des codes disponibles.

DeriveAnyClass

L'extension DeriveAnyClass s'est vue améliorée et est moins restrictive. En Haskell, du comportement générique sur des types est ajouté par le biais de "typeclass". C'est proche des "concepts" ou "traits" d'autres langage. Dans de nombreux cas ces comportements sont implémentés de façon générique et peuvent ainsi être dérivés automatiquement. Pour l'exemple nous allons implémenter un arbre binaire.

Pour commencer un peu de boilerplate pour importer les modules et extensions nécessaires :

{-# LANGUAGE DeriveGeneric #-} {-# LANGUAGE DeriveFoldable #-} {-# LANGUAGE DeriveFunctor #-} {-# LANGUAGE DeriveAnyClass #-} import GHC.Generics import Data.Serialize

Maintenant nous allons définir notre type d'arbre binaire :

data Tree t = Node t (Tree t) (Tree t) | Leaf deriving (Show, Serialize, Functor, Foldable, Generic)

Ici pas mal de choses à expliquer. data Tree t signifie que nous créons un type Tree polymorphe paramétré par un type arbitraire t. C'est l'équivalent du C++ template<typename T> class Tree {}. Cette arbre peut avoir deux représentations, équivalentes d'une union C, mais typée :

  • soit un Node associé à trois valeurs : une valeur arbitraire de type t, et deux sous arbres Tree t.
  • soit une feuille Leaf.

Ainsi un arbre binaire vide sera représenté par Leaf. Alors que l'arbre binaire suivant :

5 / \ 3 6 / \ / \ 0 .. .

Sera représenté par :

Node 5 (Node 3 (Node 0 Leaf Leaf) Leaf ) (Node 6 Leaf Leaf)

Pour finir, la clause deriving (Show, Serialize, Functor, Foldable, Generic) liste les comportements par défaut que nous voulons automatiquement dériver :

  • Show permet d'obtenir la méthode show qui permet d'afficher l'arbre.
  • Serialize nous permet de serializer / déserializer notre arbre.
  • Functor nous permet d'appliquer une opération sur tous les éléments de l'arbre avec fmap.
  • Foldable nous permet d'effectuer des opérations de réduction sur l'arbre. L'implementation par défaut ne profite pas de la structure d'arbre binaire pour optimiser la recherche du maximum et du minimum, il faudrait surcharger spécifiquement ces fonctions.

Soit :

-- Show > let tree = Node 5 (Node 3 (Node 0 Leaf Leaf) Leaf) (Node 6 Leaf Leaf) > print tree Node 5 (Node 3 (Node 0 Leaf Leaf) Leaf) (Node 6 Leaf Leaf) -- Serialize > encode tree "\NUL\NUL\NUL\NUL\NUL\ENQ\NUL\NUL\NUL\NUL\NUL\ETX\NUL\NUL\NUL\NUL\NUL\NUL\SOH\SOH\SOH\NUL\NUL\NUL\NUL\NUL\ACK\SOH\SOH" -- Functor > fmap (*2) tree Node 10 (Node 6 (Node 0 Leaf Leaf) Leaf) (Node 12 Leaf Leaf) -- Foldable > maximum tree 6 > minimum tree 0 > sum tree 14

Les nouveautés de GHC 8.0 vont permettre de rendre encore plus générique et facile ce type de comportement par défaut.

PatternSynonyms

Haskell permet le pattern matching basé sur les types, c'est une forme de switch/case avancé. Par exemple on peut imaginer un type Date :

data Date = Date Int Int Int

Et une fonction qui a une liste de dates spéciales associe une chaine :

evenements date = case date of Date 1 1 year -> "Premier jour de l'année " ++ (show year) Date 24 12 _ -> "Noél" Date _ 7 _ -> "Le mois de Juillet" Date 6 6 _ -> "Joyeux anniversaire" _ -> "Jour ininteressant"

Ici le pattern Date permet de réaliser des comparaisons absolues ou partielles (_ est le joker) et permet aussi d'affecter des variables comme ici year. Le souci c'est que dans certains cas, les patterns par défaut ne sont pas assez expressifs et deviennent trop complexe. Il est possible de mettre en place des synonymes :

{-# LANGUAGE PatternSynonyms #-} pattern Year x <- Date _ _ x pattern Noel <- Date 24 12 _ pattern Month x <- Date _ x _ pattern Birthday x y <- Date x y _ pattern FirstOfYear x = Date 1 1 year

Permettant de réécrire le code précédent :

evenements date = case date of FirstOfYear year -> "Premier jour de l'année " ++ (show year) Noal -> "Noel" Month 7 -> "Le mois de Juillet" Birthday 6 6 -> "Joyeux anniversaire" _ -> "Jour inintéressant"

Ceci permettant de rendre le code bien plus lisible localement. GHC 8.0 apporte donc son lot de nouveautés sur le support des patterns synonymes avancés.

En Vrac
  • Un meilleur support pour les informations de debug DWARF. Ce qui permet d'utiliser en Haskell tous les outils autour de DWARF, comme le debug de code avec "gdb", le profiling avec "perf" ou la couverture de code.
  • Les extensions Strict et StrictData. Par défaut Haskell est un langage paresseux ce qui veut dire que les calculs ne sont effectués que lorsque la valeur est necessaire et non pas au moment de l'appel de fonction. Cela apporte pas mal de souplesse, cela rend certains algorithmes facile à écrire, mais ce n'est pas toujours optimal d'un point de vu performance. Haskell permet de désactiver l'évaluation paresseuse localement, mais c'est souvent source d'erreur et de complexité du code. Ces nouvelles extensions permettent de désactiver l'évaluation paresseuse totalement au sein d'un module. C'est l'un des reproches les plus courants faits à Haskell qui disparaît.
  • L'extension DuplicateRecordFields est sans doute un des points les plus importants de cette version. Imaginez un type Point2D avec les champs x et y et un type Point3D avec les champs x, y et z et imaginez un instant que cela ne soit pas possible de les faire cohabiter dans le même module… Impensable non ? Et bien c'était le cas en Haskell avant GHC 8.0 et c'est une vraie libération qui va permettre de simplifier beaucoup de code.
  • Un meilleur support des piles d'appel, notamment lors de l'affichage d'une exception. Il est maintenant possible de savoir quelle fonction est responsable de cette exception.
  • Le développeur peut maintenant paramétrer les erreurs de type, ce qui permet de rendre les librairies plus utilisable car à la place d'une erreur de type simple disant que votre type n'est pas compatible, le développeur de la librairie peut vous expliquer pourquoi.
  • Un meilleur support de nombreuses architectures et notamment ARM.
  • Extension TypeInType qui permet à n'importe quel type d'être élevé au rang de kind, c'est à dire le type d'un type. C'est un premier pas vers un meilleur support du typage dépendant. En très simplifié cela revient à ajouter des contraintes sur les valeurs d'un types qui seront vérifiées à la compilation. Un exemple simple serait celui d'un tableau de taille fixe. On pourrait définir la concaténation de deux tableaux contenant respectivement N et M éléments comme un tableau de taille fixe contenant N + M elements. Un autre exemple serait un tuple contenant un booléen et un entier, en Haskell son type est (Bool, Int). Par conception, on voudrait que l'entier soit positif si le booléen est à True et négatif sinon. Le système de type pourrait permettre de représenter cela. Un autre exemple, si vous avez une fonction qui ne s'applique que sur une liste non vide, il pourrait être possible de rajouter cette contrainte dans le type d'entrée de la fonction.
  • GHC peut se servir de LLVM comme générateur de code. Il a été décidé de forcer la version de LLVM utilisée pour une version spécifique de GHC (3.7 pour GHC 8.0) afin de simplifier la maintenance.

Base est la libraire standard associée à GHC et est maintenant disponible en version 4.9.0.0. Changements majeurs :

  • Certaines fonctions comme error and undefined affichent la pile d'appel lorsque utilisée, cela est plus facile pour corriger les bugs.
  • Ajout de Data.List.NonEmpty qui représente des listes non vides. Ce type est pratique si lors de votre conception vous savez que vos listes ne peuvent être vides. Cela permet de simplifier et de réduire les risques d'erreur car certaines fonctions, comme maximum, qui ne sont pas définies sur les listes vides, peuvent être appelées sans crainte.
  • Ajout Data.SemiGroup qui représente l'ensemble des types possédant une opération de réduction mais pas d'élément neutre. J'en parlais dans ce journal sur le tri en Haskell. Les Monoids sont les types qui admettent une opération de réduction et un élément neutre, comme la somme pour les entiers, qui admet 0 comme élément neutre, ou la concaténation de chaînes de caractère, qui admet la chaîne vide comme élément neutre. Les entiers admettent l'opération de réduction minimum, mais il n'existe pas d'élément neutre, ainsi ce ne sont pas des Monoids mais ce sont des SemiGroups.

Ces deux nouvelles librairies sont plutôt représentatives de la philosophie de typage qui existe en Haskell. Là où dans de nombreux langages on utiliserait naïvement un entier pour stocker le calcul d'un minimum, en Haskell nous utiliserons un type Min Int. Celui-ci a l'avantage de ne permettre que des calculs de minimum, là ou l'entier permet de nombreuses choses comme l'addition, la soustraction, le modulo, … En Haskell on essaye de restreindre les types à leur fonction et rien de plus. Cela permet de documenter par le type et en second lieu on évite des erreurs futures en ne rendant pas des opérations fausses disponibles. Par exemple, cela a du sens de faire une addition entre deux monnaies identiques, mais pas de sens de multiplier celles-ci. Une modélisation qui permet la multiplication permet un jour l'usage de celle-ci et ainsi l'introduction d'un bug.

L'écosystème Haskell se met aussi à jour.

  • Stack propose depuis le 26 mai 2016 une nighly incluant ghc 8.0.1. On rappel que Stack est un outil de gestion de dépendance pour Haskell qui se charge de télécharger les dépendances de votre projet et de construire celui-ci. La liste des dépendances possibles est disponible sur Stackage qui réalise un travail de sélection des packets fonctionnant entre eux. C'est ainsi une garantie de pouvoir compiler votre projet avec un environnement identique à celui du développement. Stackage est un sous-ensemble de Hackage qui liste tous les packages disponibles pour Haskell. On note qu'il est très facile de commencer avec Haskell et stack puisque une fois stack installé, il suffit d'une commande pour qu'il installe lui-même le compilateur et les dépendances nécessaires.
  • Hoogle et Hayoo! les moteurs de recherche de fonctions dans hackage supportent la librairie base 4.9.0.0. Vous pouvez donc chercher des fonctions grâce a leurs signatures.
Digressions

GHC 8.2 est prévu pour Avril 2017 d'après la page de Status.

GHC va bientôt passer sur un nouveau système de build basé sur Shake. Je vous encourage à regarder, c'est un remplaçant intéressant à make / cmake qui est performant et typé statiquement, avec quelques fonctionnalités intéressantes.

Je vous encourage aussi à regarder l'outil Liquid Haskell qui propose de la vérification statique de prédicats sur votre code Haskell et qui est un bon complément au typage pour rendre son code encore plus robuste.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

« Fourmilieres », un générateur de formulaires qui permet de reprendre la main sur vos données

Mercredi 1 Juin

Fourmilieres, un outil qui vise à permettre la création de formulaires (à la Google Forms) vient de sortir en version 1.0. Il est placé sous licence Apache v2.

L'outil a été créé après quelques recherches et le constat qu'aucune des alternatives existantes n'était réellement satisfaisante.

Fourmilieres se veut être une interface la plus simple possible pour générer des formulaires, y répondre et visualiser les réponses. La philosophie générale étant de limiter les complexité exposée à l'utilisateur au maximum.

Stockage des données

Le système est basé sur Kinto (licence Apache v2 aussi), une base de données prévue pour être interrogée depuis des navigateurs Web. L'API exposée est en HTTP, ce qui permet une interface avec d'autres systèmes de manière assez simple.

Il est par exemple possible d'interroger la base de données pour avoir l'ensemble des réponses en ligne de commande.

L'interface utilisateur est décorrélée du stockage des données : à terme il sera possible de spécifier sur quel serveur les données doivent être envoyées lors de la création du formulaire.

Format de description du formulaire

Une fois les différents champs ajoutés et configurés, une description du formulaire est générée. Un des points notables est le choix de JSON Schema comme format de représentation des données. D'un point de vue technique, l'outil devient un moyen de générer du JSON Schema, que vous pouvez ensuite utiliser dans d'autres outils.

Futur du projet

Le projet en est encore à ses balbutiements, mais plusieurs évolutions sont prévues, notamment en terme d'expérience utilisateur (UX).

Dans les évolutions à venir qui semblent intéressantes:

  • l'ajout de champs de type géographique : possibilité de placer un point sur une carte, ou de tracer des formers sur un fond de carte ;
  • la possibilité de sélectionner l'emplacement du serveur de données lors de la création du formulaire : un même outil pourra alors servir à générer des données vers des serveurs différents ;
  • une revisite de l'interface utilisateur afin d'être plus simple à appréhender par les utilisateurs.
Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Revue de presse de l'April pour la semaine 21 de l'année 2016

Lundi 30 Mai

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[Reporterre] Halte à l’obsolescence! Les vieux ordinateurs reprennent vie avec le système Emmabuntüs

Par Émilie Massemin, le samedi 28 mai 2016. Extrait:

L’obsolescence programmée n’est pas une fatalité. Telles est la conviction du collectif Emmabuntüs, qui remet en état de vieux ordinateurs destinés à la casse et les dote d’une distribution libre et facile d’utilisation au bénéfice des plus modestes. Très active dans les communautés Emmaüs, l’équipe envoie des machine jusqu’en Afrique. Mais l’un de ses militants actifs, d’origine guinéenne, est aujourd’hui menacé d’expulsion.

Lien vers l'article original: http://reporterre.net/Halte-a-l-obsolescence-Les-vieux-ordinateurs-reprennent-vie-avec-le-systeme

[Le Monde Informatique] Oracle, grand perdant du procès pour contrefaçon contre Google

Par James Niccolai, le vendredi 27 mai 2016. Extrait:

Hier, le jury du tribunal de San Francisco a considéré que l'usage de Java dans Android était couvert par le « fair use » et que par conséquent Google ne violait pas le droit d'auteur de Java dans l'affaire l'opposant à Oracle. Mais tout n'est pas fini pour autant, puisqu'Oracle a annoncé qu'il ferait appel de cette décision.

Lien vers l'article original: http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-oracle-grand-perdant-du-proces-pour-contrefacon-contre-google-64961.html

Et aussi:

[La revue européenne des médias et du numérique] Les communs: la théorie du milieu.

Par Françoise Laugée, le jeudi 26 mai 2016. Extrait:

A la mesure de la place qu’elle occupe dans les médias, «l’économie de partage» (sharing economy) ou «économie collaborative» est devenue une expression courante. Pas un jour sans que soit publiée une chronique sur ce sujet, auquel est désormais associée la notion de «communs». Dans une société fragilisée par les bouleversements majeurs liés à l’impact de la numérisation sur l’ensemble des secteurs d’activité, on pourrait s’attendre à plus de pertinence. Or de nombreux discours d’experts, économistes ou non, sèment la confusion.

Lien vers l'article original: http://la-rem.eu/2016/05/26/communs-theorie-milieu/

[Radio Television Caraibes] Logiciels libres pour Haïti à OSCON au Texas

Par Marc-Arthur Pierre-Louis, le jeudi 26 mai 2016. Extrait:

Un logiciel libre ou Open Source Software est un logiciel gratuit pouvant être légalement et techniquement étudié, modifié, dupliqué pour diffusion. L’ubiquité des technologies libres n’est plus à établir. À travers le monde on organise des conférences qui les mettent en relief. La maison d’édition des livres de technologie O’Reilly organise la sienne: OSCON. Cette année, du 17 au 19 mai, l’événement se tient à Austin, la capitale du Texas, là où j’ai passé huit ans de ma vie. Le mouvement des logiciels libres est une mouvance sociale.

Lien vers l'article original: http://www.radiotelevisioncaraibes.com/nouvelles/high-tech/logiciels_libres_pour_ha_ti_oscon_au_texas.html

[La Voix du Nord] L’Open Source School ouvre à Lille pour une informatique libérée

Par Jean-Marc Petit, le mercredi 25 mai 2016. Extrait:

La première école française du logiciel libre (Open Source School) va ouvrir à Lille à la rentrée. Une formation répondant aux besoins croissant d’un marché où travaillent déjà 50 000 personnes en France.

Lien vers l'article original: http://www.lavoixdunord.fr/region/l-open-source-school-ouvre-a-lille-pour-une-informatique-ia19b0n3529716

Et aussi:

[DNA] Bière «open source»

Par Christian Bach, le mardi 24 mai 2016. Extrait:

Quand les militants du logiciel libre se lient d’amitié avec un artisan brasseur, il en sort quoi? Une bière «open source», la Seeraiwer, née à Niederhausbergen dans les cuves de La Mercière. Une première du genre en Alsace, à notre connaissance…

Lien vers l'article original: http://www.dna.fr/economie/2016/05/24/biere-open-source

[Libération] Codes sources: des administrations encore peu ouvertes

Par Amaelle Guiton, le mardi 24 mai 2016. Extrait:

Le secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur a promis de lever un peu le flou sur APB d’ici mardi, tandis que des initiatives d’usagers ont déjà permis de voir plus clair dans l’algorithme des impôts.

Lien vers l'article original: http://www.liberation.fr/france/2016/05/24/codes-sources-des-administrations-encore-peu-ouvertes_1454951

Voir aussi:

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Agenda du Libre pour la semaine 22 de l'année 2016

Dimanche 29 Mai

Calendrier web, regroupant des évènements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence) en France, annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 35 événements est en seconde partie de dépêche. Ah oui, la carte est bien plus jolie aussi, n'hésitez pas à rajouter votre organisation!

Sommaire Agenda du Libre pour la semaine 22 de l'année 2016 Lundi 30 mai 2016 [Montpellier] Formation sécurité informatique et cryptographie - 08h30 à 13h00.

Lundis 30 mai 2016 de 8h30 à 13h00 avec le Café Crypto le 2 mai 2016 de 9h00 à 19h00, sur rendez-vous. Atelier des Pigistes au 171, rue Frimaire, 34000 Montpellier
Montpel’libre premier centre formateur Tails en France a le plaisir de vous proposer un nouveau cycle de formation, cryptographie et sécurité informatique. En partenariat avec
Merci d’avoir choisi de participer aux ateliers « Sécurité Informatique et Cryptographie » organisés par Le Club de la Presse et Montpel’libre.

[Kunheim] Formation Linux - 18h00 à 22h00.

Tous les lundis à partir de 18h00 jusqu'à 22h00 venez découvrir ou vous former sur Linux et les logiciels libres.
Ces séances de formation ont lieu à la salle "Kegreiss" au 56 rue principale - Kuhneim - face à la mairie - cette salle est accessible aux personnes à mobilité réduite.
Nous vous attendons nombreux. Le Team Linux

[Rennes] Rencontre mensuelle des contributeurs OpenStreetMap - 20h00 à 23h00.

La cartographie collaborative vous intéresse, vous contribuez un peu, beaucoup à OpenStreetMap :
cette rencontre est ouverte à tous, débutants, expérimentés, curieux…
Ordre du jour prévisionnel : - compte rendu d'une rencontre avec Laurent Hamon, conseiller municipal de Rennes délégué aux usages du numérique, conseiller métropolitain de Rennes Métropole (EELV) - retour sur la rencontre SOTM-Fr à Clermont-Ferrand - retour sur le mapathon du 17/05/16 - futurs partenariats avec les Champs libres et Cartong - points divers

Mardi 31 mai 2016 [Castelnau-le-Lez] Section GNU/Linux - 10h00 à 12h00.

L’équipe de Montpel’libre vous propose une permanence de dépannages pour vous aider à vous familiariser avec votre système GNU/Linux au quotidien.
Le contenu de l’atelier s’adapte aux problèmes des personnes présentes et permet ainsi d’adapter l’acquisition de nouvelles compétences au rythme de chacun.
Vous pourrez y aborder plusieurs thèmes :

Atelier de développement et programmation - 10h00 à 12h00.

Rendez-vous hebdomadaire, tous les mardis, salle 40 de la mjc (fermé pendant les vacances).
Cet atelier de développement est essentiellement axé sur les langages du Web : html, css (même si ce ne sont pas des langages à proprement parler) javascript et PHP, possibilité aussi d’utiliser Ajax, Jquery, Sqlite et MySql, mais il peut aussi aborder d’autres langage à la demande.
Notre équipe vous attend pour répondre à vos questions et satisfaire votre curiosité.

[Brignoles] Réunion mensuelle de Gullivar - 18h30 à 21h30.

Les membres de l'association GULLIVAR (Groupe d'Utilisateurs de Logiciels Libres de l'Intérieur du Var) vous invitent à leur réunion mensuelle qui aura lieu le 31 mai 2016, de 18h30 à 21h30, dans la salle des Saint Anges, chemin de San Sumian à Brignoles à partir de 18h30.
Cette soirée est ouverte à tous, adhérents et sympathisants.
Un Accès Haut débit par Ethernet et wifi est disponible pour la mise à jour et l’installation de distributions GNU/Linux.

[Lay] Mardi du Numérique - 18h30 à 20h00.

Ce mois-ci on s'intéresse à LibreOffice, la suite bureautique libre.
Contrairement aux autres fois, on ne fera pas la présentation d'un logiciel.
D'abord parce qu'il ne s'agit non pas d'un mais de logiciels (au pluriel). Mais pas seulement …

[Boulogne-Billancourt] Faire son CV web avec Silex - 19h00 à 21h00.

Master Class CV Web Silex à l’Espace Multimédia de la Médiathèque Landowski (Boulogne-Billancourt)
Cette masterclass est sur 5 ateliers tous les mardi du 31 mai au 28 juin de 19h à 21h
Après le succès de la Master Class CV Web qui a eu lieu du 9 au 17 mai à Argenteuil pour les jeunes de l’Ecole de la 2ème Chance, Silex Labs et Activ’Actionproposent une nouvelle série de 5 ateliers de 2h.

[Dijon - Quetigny] Internet : Astuces et Bonnes pratiques - 20h30 à 23h30.

L'association COAGUL vous propose une table ronde sur les bonnes pratiques d'Internet :
Au sommaire de celle-ci, quelques thèmes seront abordés :
 "Bien utiliser le moteur de recherche"

Mercredi 1 juin 2016 [Rennes] Blender User Group - 18h30 à 21h00.

Si Blender vous intéresse et que vous êtes à Rennes ou pas loin, c’est l’occasion de rencontrer des utilisateurs !
Quel que soit votre niveau, venez pour partager votre passion ou pour découvrir le logiciel.

[Villefranche-sur-Saône] Présentation des logiciels libres - 19h00 à 21h00.

Présentation générale de la panoplie des logiciels et systèmes d’exploitation libres : leur histoire, leurs enjeux, leurs intérêts et en quoi ils nous concernent …

[Toulouse] Rencontre Logiciels Libres - 19h30 à 22h30.

L'association Toulibre organise une rencontre autour des Logiciels Libres le mercredi 01 juin, de 19h30 à 22h30 au Centre Culturel Bellegarde, 17 rue Bellegarde à Toulouse.
Pendant toute la soirée, venez poser vos questions au sujet du Logiciel Libre et trouver de l'aide pour installer ou utiliser des Logiciels Libres sur votre ordinateur.
Pour cela, vous pouvez si besoin apporter votre ordinateur, un accès Internet est disponible sur place.

[Lyon] Atelier TupperVim - 20h00 à 22h00.

L'Association Lyonnaise pour le Développement de l'Informatique Libre orgaise des ateliers de partage de connaissances sur le logiciel Vim.
C'est une réunion d'utilisateurs de l’éditeur de texte libre Vim (débutants ou avancés) durant lesquelles chacun des participants échange des trucs et astuces. Ces sessions sont l’occasion de s’initier à son utilisation, d’approfondir ses connaissances, d’échanger ses vimrc respectifs, ou encore de découvrir des greffons pour aller plus loin. Toute personne, quel que soit son niveau, est la bienvenue.
De 20h00 à 22h00 à l'Épitech de Lyon (156 rue Paul Bert, 69003 Lyon), suivi d'un apéro où l'on partage boissons et grignotes.

Jeudi 2 juin 2016 [Laval] 7ème Rencontre des Monnaies Libres - Du jeudi 2 juin 2016 à 09h00 au dimanche 5 juin 2016 à 17h00.

Nous sommes heureux de vous annoncer la tenue de la 7ème Rencontre des Monnaies Libres (#RML7), à Laval (53000) les 2-5 Juin 2016.

[Talence] Portage de Linux sur une plateforme ARM - 14h00 à 18h00.

Ce séminaire d’une demi-journée sera animé par un ingénieur Linux embarqué qui présentera le processus et les concepts importants pour comprendre et réaliser ce travail d’adaptation du noyau Linux à une plateforme ARM spécifique.
L’écosystème ARM offre un large choix de processeurs et de plateformes répondant à un grand nombre de besoins d’applications embarquées, et le système Linux est fréquemment utilisé pour de telles applications. Cependant, la mise en œuvre de Linux sur une plateforme ARM spécifique nécessite des adaptations au niveau du bootloader ainsi qu’au niveau du noyau Linux lui-même: Device Tree, pilotes de périphériques, etc.
Programme:

[Poitiers] Jeudi du Libre - 17h30 à 20h30.

Comme chaque premier jeudi du mois, les membres de l’APP3L se réunissent au Centre Régional d’Information Jeunesse (CRIJ).
Et vous invitent à les rejoindre, de 17h30 à 20h30, afin d'échanger et d'en apprendre plus à propos des logiciels libres.
Si vous le désirez, vous pouvez venir avec votre ordinateur portable ou fixe (nous prêterons écrans, claviers et souris).

[Lyon] Atelier Vie Privée - 19h00 à 21h00.

L'ALDIL et le collectif Chiffrofete vous proposent de découvrir comment protéger vos données personnelles tout en ayant une vie numérique remplie.
Thème : « Cryptez » vos données ! Lors de cette séance, nous souhaitons vous initier aux joies du « cryptage » de données. Nous aborderons quelques notions théoriques sur ce sujet, puis nous vous expliquerons comment crypter vos disques durs, vos clés usb, vos fichiers … afin de rendre ceux-ci inaccessibles à des tiers. N’hésitez pas à venir avec votre ordinateur portable pour  mettre en place ces principes
Lieu : la Maison pour Tous - Salle des Rancy (249 rue Vendôme - 69003 Lyon)

[Villefranche-sur-Saône] Réunion publique mensuelle - 19h00 à 21h00.

Rassemblement local et régulier du groupe d'utilisateurs de logiciels libres du coin.
L'occasion conviviale de se rencontrer et d'échanger IRL.

[Lyon] Atelier : jeudi vie privée - 19h00 à 21h30.

L’EPN des Rancy de la Maison Pour Tous, situé 249 Rue Vendôme – 69003 Lyon,  propose les ateliers jeudis vie privée  de 19h à 21h30 (gratuit – inscription obligatoire à epn@salledesrancy.com)
Cet atelier  propose comme  thématique :   « Cryptez » vos données !
Lors de cette séance, nous souhaitons vous initier aux joies du « cryptage » de données. Nous aborderons quelques notions théoriques sur ce sujet, puis nous vous expliquerons comment crypter vos disques durs, vos clés usb, vos fichiers … afin de rendre ceux-ci inaccessibles à des tiers. N’hésitez pas à venir avec votre ordinateur portable pour  mettre en place ces principes.

[Paris] Soirée de Contribution au Libre - 19h30 à 23h00.

Parinux propose aux utilisateurs de logiciels libres de se réunir régulièrement afin de contribuer à des projets libres. En effet, un logiciel libre est souvent porté par une communauté de bénévoles et dépend d'eux pour que le logiciel évolue.
Nous nous réunissons donc tous les jeudis soirs dans un environnement propice au travail (pas de facebook, pas de télé, pas de jeux vidéos, pas de zombies).
Vous aurez très probablement besoin d'un ordinateur portable, mais électricité et réseau fournis.

[Lyon] Conférence jeudi du libre - 19h30 à 21h00.

L’EPN des Rancy de la Maison Pour Tous, situé 249 Rue Vendôme – 69003 Lyon propose avec l’association Aldil des cycles de conférences nommés les jeudis du libre.
Cette conférence traitera de ce sujet : MeshCal, calendrier communautaire et collaboratif de 19h30 à 21h00
Gérer son calendrier c’est bien, le faire à plusieurs c’est mieux. Libre et basé sur les standards, MeshCal permet de planifier des événements en tenant compte de ce que font les autres gens dont on est proche. Mais le projet est jeune et a encore besoin de contributeurs… Au cours de cette conférence, nous présenterons le projet, sa raison d'être, sa façon de fonctionner, et ce qu'il reste à faire pour que tout le monde puisse l'adopter.

[Tours] L'auto-hébergement et pourquoi pas chez-vous ? - 20h00 à 22h00.

Touraine Data Network dans le cadre de son objet "la défense et la promotion du réseau des réseaux Internet" vous propose un atelier sur l'auto-hébergement.
Venez découvrir les principes de l'auto-hébergement de ses propres services numériques: Pourquoi et comment ? L'essayer et pourquoi pas l'adopter !
Des ateliers complémentaires peuvent être organisés sur d'autres créneaux (essentiellement pour la mise en pratique l'atelier du jeudi soir étant la pour la découverte).

Vendredi 3 juin [Paris] Soirée "Tails" : découverte et installation - 19h00 à 21h30.

Soirée "Tails" dans les locaux de Mozilla à Paris, le vendredi 3 juin de 19h à 21h30.Au programme :- introduction à Tor & Tails - présentation du projet projet Silentkeys- atelier de clonage de clef/installation de clef Tails et manipulation (https://tails.boum.org/)
Pensez à amener votre PC et une clef USB (8go)
ATTENTION : nombre de place limitée à 50 inscrit. Merci de saisir un pseudonyme pour indiquer votre venue sur le framadate : https://framadate.org/ngz7UIrinHaBhlmE

Samedi 4 juin [Villeneuve d'Ascq] Libre à Vous - 09h00 à 12h00.

Vous souhaitez tester GNU/Linux sur votre ordinateur, vous recherchez un logiciel pour une fonction précise, des conseils ou de l'aide sur les logiciels libres ?
Libre à Vous est une permanence destinée à vous faciliter l'utilisation de l'informatique. Vous repartirez avec « le plein » de logiciels libres, fiables, évolutifs, performants et gratuits.
C'est chaque samedi matin au Centre d'Infos Jeunes à la ferme Dupire, 80 rue Yves Decugis à Villeneuve d'Ascq (métro Triolo) de 9h00 à 12h00.

[Schiltigheim] Cartopartie OSM - 09h00 à 18h00.

L’association Desclicks organise le samedi 4 juin une cartopartie OpenStreetMap ! OpenStreetMap ou OSM pour les intimes est une base de données ouverte destinée à cartographier le monde.
Chacun peut donc contribuer à l’amélioration de ses données tout en redécouvrant l’espace urbain et naturel autour de lui.
Une multitude d’éléments peuvent être cartographiés allant des réseaux de transports urbains, aux commerces en passant par la flore ou les bâtiments et monuments historiques.

[Volgelsheim] Libre en Fête - 09h30 à 17h00.

Linux Kunheim, vous invite le 4 juin 2016 de 9h30 à 17h00 à une journée de découverte des logiciels libres à Volgelsheim « Salle du Mille Club »
Présentation de Linux
Configuration matérielle nécessaire

[Toulouse] Atelier Blender pour tous - 10h00 à 18h00.

La communauté toulousaine des utilisateurs de Blender est l'une des plus actives de France.
Elle se retrouve régulièrement pour organiser des ateliers, des repas, des soirées.
C'est donc dans ce cadre que le Blender User Group toulousain organise, en coopération avec Toulibre, environ un samedi par mois, de 10h à 18h dans les locaux de l'espace Ékito, 15 rue Gabriel Péri à Toulouse.

[Aix-en-Provence] Samedi Libre - 10h00 à 18h00.

Ces Samedis libres sont organisés par l'Axul en collaboration avec plusieurs associations de logiciels libres des Bouches-du-Rhône (et souvent du Var).
Ils proposent des présentations générales et une aide technique pour le dépannage et la mise à jour d'ordinateurs avec des logiciels libres. Ils présentent aussi des démonstrations de matériels libres.
De nombreuses démonstrations sont disponibles sur place

[Bordeaux] Giroll Party - Du samedi 4 juin 2016 à 10h00 au dimanche 5 juin 2016 à 18h00.

Le collectif Bordelais, Giroll, réuni autour des cultures libres fête ses 10 ans le week-end des 4 et 5 juin 2016 au centre d'animation St Pierre, 4 rue du mulet à Bordeaux.
Au programme : Install Party Conférences : Bitcoin, algorithmes et protocoles / Opendata dans les transports / où trouver de l'art sous licence libre sur internet / Wikipedia / Ateliers : Atelier wikipedia / apprendre a utiliser Gimp pour retoucher rapidement des photos de vacances / Jeux Agile et lego4scrum / django girls / Open Street Map, découvrir et participer DIY : Labx, présentation d'openscad et Kicad / comment monter une multi-console avec un RasberryPi / Débat mouvant : numérique et vie privé Projection du film Sita sings the blues Concert et Radio Programme détaillé sur www.giroll.org L'entrée est libre et gratuite Giroll pour Gironde Logiciels libres est un collectif créé en 2006. Né de la volonté de ses membres de partager leurs savoir-faire et expériences autour des logiciels libres, le collectif regroupe maintenant de nombreux membres dans son équipe organisation et propose un atelier hebdomadaire au centre d'animation Saint-Pierre, une webradio mensuelle, et une Giroll Party tous les 6 mois.

[Tournefeuille] Install party GNU/Linux - 14h00 à 18h00.

Les Cinémas Utopia et Toulibre, association d'utilisatrices, d'utilisateurs, de développeuses et de développeurs de Logiciels Libres de la région Toulousaine, organisent une Install Party le 4 juin 2016 de 14h à 18h00 dans le hall de l'Utopia de Tournefeuille (Impasse du Château, 31170 Tournefeuille).
Les bénévoles de l’association Toulibre vous proposent de venir découvrir les Logiciels Libres. Et comme le premier pas est toujours délicat, de vous aider à en installer et en utiliser sur votre ordinateur.
Ouvert à tout public et entrée libre.

[Ivry sur Seine] Cours de l'Ecole du Logiciel Libre - 14h00 à 18h00.

Présentation de l'E2L
Quel est le rôle de l'école du logiciel libre ?
Tout d'abord, ce n'est pas une école comme les autres. Elle n'a pas d'établissement fixe, pas de cours de récréation, pas de carte d'étudiant, ni de diplôme de fin d'année.

[Paris] Premier Samedi du Libre - 14h00 à 18h00.

Chaque premier samedi de chaque mois, les bénévoles des associations du Libre vous accueillent au Carrefour Numérique² de la Cité des sciences et de l'industrie (CSI) lors de l'install party du Premier Samedi du Libre (PSL).
L'install party du Premier Samedi du Libre aura lieu le 4 juin 2016 de 14h à 18h au Carrefour Numérique², niveau -1 de la Cité des sciences et de l'industrie, Paris 19e.
Venez aider ou vous faire aider à installer et paramétrer des logiciels libres et toute distribution GNU/Linux avec les associations d'utilisateurs de Fedora, Mageia, Ubuntu ou Debian, sur netbook, portable, ou tour, PC ou Mac, éventuellement à côté de votre système actuel. Idem si vous avez des difficultés avec un périphérique, ou un logiciel libre.

Dimanche 5 juin 2016 [Brignoles] Dimanche du Libre - 10h00 à 19h30.

Les membres de l'association GULLIVAR (Groupe d'Utilisateurs de Logiciels Libres de l'Intérieur du Var) vous invitent au dimanche du Libre de Brignoles, le dimanche 5 juin 2016, dans la salle des Saint Anges, chemin de San Sumian à Brignoles.
Programme de la journée du 5 juin 2016.
10h, ouverture de la salle (matinée libre, configuration des pc, install-party, etc..).

[Saint Genies Bellevue] Install Party et Recyclage - Nord de Toulouse - 10h00 à 18h00.

Votre PC Windows souffre de lenteurs excessives !?
Venez essayer et installer avec nos experts bénévoles le système Linux sur votre machine.
Au démarrage de votre machine vous aurez alors le choix entre un lancement Windows ou Linux. Vos Documents, Images, Video  existantes sont disponibles comme sous Windows.

[Strasbourg] Protégér sa navigation sur le web - 14h00 à 18h00.

Quel navigateur web utiliser et pourquoi ?
Quel modules complémentaires installer ?
Comment déjouer les traqueurs ?

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Se former à la communication et la conduite de projet avec du logiciel libre : Licence pro Colibre

Dimanche 29 Mai

La licence pro CoLibre (Université Lyon 2), de son nom officiel « Licence Professionnelle : Métiers de la Communication : Chef de projet : Logiciels Libres et Conduite de projet », vise à professionnaliser des communicants pour animer et piloter des projets au sein des organisations (entreprises, institutions, associations, collectifs…).

Les secteurs varient en fonction des profils des diplômé·e·s mais vont du secteur de la médiation numérique à celui de la communication évènementielle en passant par la formation et la promotion de produit au sein du secteur émergent des entreprises du numérique libre.

Les candidat-e-s doivent avoir un diplôme de niveau bac+2 ou une expérience professionnelle assimilable.
Il n’y a pas de parcours type, les étudiant-e-s ayant suivi le parcours venaient de filières et secteurs aussi variés que le tourisme, le commerce international, la communication, l’informatique, les arts plastiques, la géomatique, l’infographie, l’archéologie, l’ingénierie réseau…

Le programme représente 400 heures de cours animés et environ 600 heures d’ateliers en autonomie suivie. Les enseignements sont regroupés en trois grands domaines: la communication (de la communication interpersonnelle à l’écriture audiovisuelle en passant par l’éthique), la conduite de projet (et connaissance de l’environnement professionnel), les pratiques logiciels (connaissance de l’utilisation du système GNU/Linux, mais aussi découverte et maitrise de l’infographie, la bureautique, la création multimédia, PAO, développement web… le tout uniquement avec des logiciels libres et des solutions open source).

Pédagogiquement l’équipe propose sur un grand nombre de travaux pratiques collectifs et individuels ainsi que de nombreuses mises en situation ou activités didactiques hors les murs (animation d’atelier de formation, reportages, CoLiBibine…)

Un quatrième aspect important du programme est l’accompagnement à la professionnalisation au travers d’un stage de 16 semaines, un projet tuteuré collectif d’élaboration d’une action de communication sur un cas réel proposé par nos partenaires, l’accompagnement de deux projets personnels (découverte et approfondissement) et la préparation à l’entrée dans la vie active par l’accompagnement et l’outillage du projet professionnel individuel.

Les candidatures se font sur dossier téléchargeable à l’adresse http://icom.univ-lyon2.fr.

Quelques conseils de préparation du dossier sont disponibles sur http://colibre.org, notamment soigner sa lettre de motivation et son CV pour valoriser son projet professionnel au regard du parcours proposé.

Les dossiers ayant retenu l’attention de la commission font généralement l’objet d’une proposition d’entretien pour confirmer la motivation de la candidature et permettre de rencontrer et questionner l’équipe pédagogique.

Il y a deux sessions de recrutement.
La date limite de dépôt des candidatures pour la première session est le 20 juin 2016 et pour la seconde session, la date limite sera le 28 aout 2016.

La rentrée s’effectuera la deuxième semaine de septembre.

Ce parcours de formation est réalisé à l’université Lumière Lyon2 sur le campus de Bron.

adresse importante:
http://icom.univ-lyon2.fr (retrait des dossiers et contacts avec le secrétariat)

http://colibre.org (la vie du diplôme, notamment on y trouvera un "Draw my CoLibre" d’un étudiant qui raconte une année de CoLibre)

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Comité de soutien pour Cellou Diallo contre son expulsion

Samedi 28 Mai

Cellou Diallo, d’origine guinéenne, est très connu dans les communautés OpenStreetMap et Drupal. Il s’est fait arrêter lundi 23 mai 2016. Il a été traduit devant le tribunal administratif de Montpellier jeudi 26 mai à 10h30 pour une mesure d’expulsion, « OQTF » (Obligation de Quitter le Territoire Français).

Le comité de soutien pour @celdiallo commence à se former sur Twitter (#pourcellou) contre son expulsion.

Cellou est arrivé en France en 2011 pour un stage à l’IFREMER de Sète.
Depuis son arrivée en France, sa famille a été décimée par l’épidémie du virus Ébola qui a touché la Guinée en 2015. Opposant au régime en place, il a été persécuté et contraint de quitter son pays.

N’ayant plus d’attache dans son pays, il a donc demandé l’asile sur notre territoire. Il est un membre très actif de Montpel’libre et de la communauté du logiciel libre depuis de nombreuse années, mais aussi dans diverses autres associations, et participait aux présentations Emmabuntüs à la communauté Emmaüs Saint-Aunès de Montpellier. Il fût un acteur des RMLL2014 qui se sont tenues à Montpellier.

Un comité de soutien s’organise, des citoyens, des enseignants, des médias, des élus, l’écosystème numérique, des chefs d’entreprises enfin, se mobilisent pour apporter leurs soutiens et trouver des solutions à son maintien sur le sol français.

Pour l’instant nous nous organisons sur Twitter @celdiallo #pourcellou, et une pétition est en ligne sur change.org.

La communauté du logiciel libre ne peut-être indifférente à la liberté quand nous la prônons pour le logiciel, elle doit aussi s'appliquer à l'Humain.

Merci de soutenir notre ami qui est touché par une procédure d'expulsion ignoble, et de signer la pétition Pour l'annulation de l'OQTF à l'encontre de Cellou Diallo et pour sa régularisation sur Change.org.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Emmabuntüs à l'école au Togo

Jeudi 26 Mai

Emmabuntüs est une distribution Linux pour tous les utilisateurs. C'est aussi un groupe de bénévoles qui réemploient des ordinateurs déclassés pour prolonger leur cycle d'utilisation. Ils sont ensuite redistribués à des particuliers et des associations et repartent de temps à autre vers des destinations étonnantes.

Dans la suite de cet article, nous vous faisons découvrir Yovo Togo

Les objectifs de YovoTogo

Francine et le collectif Emmabuntüs vous invitent à lire un nouvel article à la rencontre des habitants de la savane togolaise aux alentours de Bombouaka dans la préfecture de Tandjouaré et sur les pas de YovoTogo, une association locale qui agit pour réduire les inégalités sociales et s'attaque à la fracture numérique. La priorité est donnée à l'éducation. Mais les intervenants doivent également prendre en compte les impératifs environnementaux. Les enfants se déplacent sur des distances beaucoup plus longues que notre ramassage scolaire. Il faut prévoir l'hébergement, un moyen de transport qui résiste à la saison des pluies, l'accueil et les soins des enfants handicapés.

Des solutions efficaces grâce à l'entraide des associations

Si rien n'est simple à cause le manque de structures, elles se mettent progressivement en place par le jeu de la solidarité internationale. En effet, les actions suscitent une adhésion forte des habitants, impliqués sur l'ensemble des projets et ils se coordonnent avec les associations Emmabuntüs, l'OCDI Caritas Togo, le Rotary-Club de Fleurus en Belgique, FuturiMedia pour résoudre le casse-tête, pièce par pièce. La moto taxi relie les foyers des enfants à leur l'école. Un centre dédié héberge les enfants souffrant de handicaps moteur et dispense des soins adéquats sur place. Aux alentours, les écoles et lycées se développent et améliorent leur accessibilité. De nouvelles salles informatique sont en cours d'équipement. En France, des bénévoles reconditionnent les ordinateurs déclassés par une entreprise qu'ils acheminent en Afrique pour que chaque enfant ait à sa disposition un poste de travail fonctionnel. Réinstallées sous Emmabuntüs, les tours sont équipées de logiciels libres adaptés à l'éducation, entre autres Kiwix - l'encyclopédie wikipédia hors ligne -, la suite bureautique OpenOffice for kids, des jeux éducatifs pour réviser les matières scolaires en s'amusant, divers outils d'accessibilité, la liste est encore longue. Et pour l'avenir, une nouvelle étape se profile déjà, ouvrir des accès internet sur les sites récemment équipés.

Pour participer

Vous pouvez échanger avec les membres YovoTogo via le moyen de votre choix :

Siège : Claude Féré & Marie Paule Oré, 38 la garmitière 85140 SAINT MARTIN DES NOYERS

Tél : +33 251 484 248 – +33 649 852 036

Courriel : yovotogo.asso CHEZ gmail.com

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Son et lumière à l’hôtel

Jeudi 26 Mai

Deux histoires d'informatique à l'hôtel traduites en français :

  1. c'est celle d'un étudiant, Gökberk Yaltıraklı, qui « aime coder, écouter de la musique et voyager » et qui nous raconte sur son blog une enquête menée lors d'un séjour à l'hôtel. Son site est http://gkbrk.com/ et nous le remercions de nous autoriser à reproduire son article traduit.
  2. c'est celle d'un autre voyageur, Matthew Garrett, qui nous raconte ses découvertes dans un hôtel qui n'a, a priori, pas fini sa mutation technologique…Et nous le remercions de nous autoriser à reproduire son article traduit.

Sommaire Du son pour tout le monde Faire de la rétro-ingénierie sur un mystérieux flux UDP à l'hôtel

Salut tout le monde. Je me suis retrouvé à l'hôtel pendant quelques temps. Un de ces hôtels modernes avec smart TV et autres objets connectés. Je suis curieux, je lance Wireshark, comme tout bidouilleur ferait.
J'ai été très surpris de voir un énorme trafic UDP sur le port 2046. J'ai regardé, mais les résultats étaient inhabituels. Ce port n'est pas dans les ports standards, donc je dois trouver tout seul.

Je suspecte d'abord un flux pour la télévision, mais la taille de paquet est trop faible, même pour une seule trame vidéo.

Récupération des données

Les paquets UDP ne sont pas envoyés à mon IP et je ne fais pas d'ARP spoofing, donc ces paquets sont envoyés à tout le monde. En y regardant de plus près, je vois que ces paquets sont du type Multicast. Ça signifie que ces paquets sont envoyés une fois et reçus simultanément par tous les équipements connectés. Je note aussi que ces paquets sont de longueur identique (634 octets).

Je décide d'écrire un script en Python pour collecter et analyser ces données. Tout d'abord, voici le code que j'ai utilisé pour collecter les paquets de type Multicast. Dans le code qui suit, 234.0.0.2 est l'adresse IP obtenue dans Wireshark.

import socket import struct s = socket.socket(socket.AF_INET, socket.SOCK_DGRAM, socket.IPPROTO_UDP) s.setsockopt(socket.SOL_SOCKET, socket.SO_REUSEADDR, 1) s.bind(('', 2046)) mreq = struct.pack("4sl", socket.inet_aton("234.0.0.2"), socket.INADDR_ANY) s.setsockopt(socket.IPPROTO_IP, socket.IP_ADD_MEMBERSHIP, mreq) while True: data = s.recv(2048) print(data)

En plus de tout cela, j'ai aussi utilisé binascii pour tout convertir en hexadécimal afin de rendre la lecture des octets plus facile. Après avoir vu des milliers de ces paquets défiler en console, je remarque que les (plus ou moins) 15 premiers caractères sont identiques. Ces octets indiquent sans doute le protocole et le packet/command ID mais je reçois toujours le même donc je suis bloqué.

Les paquets pour l'audio sont tellement mal foutus

Cela m'a aussi pris un temps fou pour remarquer la chaîne LAME3.91UUUUUUU à la fin des paquets. Je soupçonne des données audio, du type MPEG compressé, mais un paquet sauvegardé en tant que test.mp3 ne peut être joué dans mplayer, et l'utilitaire file identifie ce fichier test.mp3 comme étant de type data.
Il y a évidemment des données dans ce paquet, et l'utilitaire file devrait reconnaître des données MPEG audio, donc je décide d'écrire un autre script Python pour sauvegarder les paquets de données avec des décalages.
De cette manière, il va sauvegarder le fichier test1 en sautant 1 octet du paquet, test2 en sautant 2 octets et ainsi de suite.
Voici le code utilisé et le résultat.

data = s.recv(2048) for i in range(25): open("test{}".format(i), "wb+").write(data[i:])

Après cela, je lance file test* et voilà ! Nous savons maintenant qu'il faut sauter 8 octets pour aller aux données de type MPEG Audio.

$ file test* test0: data test1: UNIF v-16624417 format NES ROM image test10: UNIF v-763093498 format NES ROM image test11: UNIF v-1093499874 format NES ROM image test12: data test13: TTComp archive, binary, 4K dictionary test14: data test15: data test16: UNIF v-1939734368 format NES ROM image test17: UNIF v-1198759424 format NES ROM image test18: UNIF v-256340894 format NES ROM image test19: UNIF v-839862132 format NES ROM image test2: UNIF v-67173804 format NES ROM image test20: data test21: data test22: data test23: DOS executable (COM, 0x8C-variant) test24: COM executable for DOS test3: UNIF v-1325662462 format NES ROM image test4: data test5: data test6: data test7: data test8: MPEG ADTS, layer III, v1, 192 kbps, 44.1 kHz, JntStereo test9: UNIF v-2078407168 format NES ROM image `̀`` Maintenant, tout ce qu'il nous faut, c'est lire les paquets en continu, sauter les 8 premiers octets, écrire le reste dans un fichier et il devrait pouvoir être lu. ```python while True: data = s.recv(2048) sys.stdout.buffer.write(data[8:])

Mais quel est ce son ? Est-ce un bug sournoisement placé qui m'écoute ? Est-ce quelque chose en lien avec les téléviseurs évolués dans ma chambre ? Quelque chose en rapport avec les systèmes hôteliers ? Un seul moyen de le savoir.

$ python3 listen_2046.py > test.mp3 * wait a little to get a recording * ^C $ mplayer test.mp3 MPlayer (C) 2000-2016 MPlayer Team 224 audio & 451 video codecs Playing test.mp3. libavformat version 57.25.100 (external) Audio only file format detected. ===== Starting playback... A: 3.9 (03.8) of 13.0 (13.0) 0.7% Révélation et grosse déception

Quoi ? Je ne peux pas croire que j'ai passé tout ce temps pour ça ? Juste de la musique d'ascenseur jouée dans les couloirs et autour des ascenseurs de l'hôtel. Bon, au moins je peux l'écouter depuis ma chambre maintenant :-)

De la lumière pour les autres

Je suis à Londres pour la conférence Kubernetes et mon hôtel a décidé que les interrupteurs (pour allumer et éteindre la lumière) sont démodés, et les a remplacé par des tablettes sous Android.

Une tablette est encastrée dans le mur, mais les deux à côté du lit avaient des chouettes câbles Ethernet dans le mur.

Je réussis à emprunter 2 adaptateurs USB Ethernet, crée un bridge transparent
brctl addbr br0; brctl addif br0 enp0s20f0u1; brctl addif br0 enp0s20f0u2; ifconfig br0 up
et je branche mon portable entre la tablette et le mur.
tcpdump -i br0 montre du trafic, et wireshark a montré que c'est du Modbus over TCP. Modbus est un protocole assez trivial, entre autres choses, il n'a pas de mécanisme d'authentification. tcpdump montre que le trafic est envoyé à 172.16.207.14, et pymodbus me permet d'allumer ou éteindre les lumières, la TV, et même mes rideaux. Quel pied !

Et alors je remarque un truc. Mon numéro de chambre est 714, mon adresse IP est 172.16.20 7.14 . Ils n'auraient pas osé ?

Oui, évidemment, ils ont osé.

C'est aussi mauvais que possible, une fois la passerelle trouvée, je peux accéder au système de contrôle de chaque étage, et interroger chaque chambre pour voir si les lumières sont allumées ou pas, ce qui sous-entend fortement que je peux aussi les contrôler.
Jesus Molina a parlé de ce genre de choses il y a deux ans, ce n'est pas un cas isolé, les hôtels sont en train de déployer ce genre de système sans la moindre sécurité, et la probabilité que quelqu'un envoie un flux constant de « allumez la lumière » et « ouvrez les rideaux » à 3 heures du matin est élevée.

Tout cela est voué à l'échec

(Note : J'avais prétendu que je ne pouvais accéder qu'aux équipements de mon étage, mais en fait chaque étage est sur une zone de diffusion séparée, et je dois juste définir une autre passerelle pour accéder aux autres étages.)

(Autre note : je fais exprès de ne pas nommer l'hôtel. Ils ont été réceptifs à mon retour et ont promis de régler le problème.)
Dans les commentaires, une personne demande s'il est possible d'allumer le pay-per-view sur la TV des autres chambres. Nous n'avons pas de réponse.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

La nouvelle API graphique Vulkan

Mercredi 25 Mai

La nouvelle API 3D Vulkan annoncée en mars 2015, prévue pour sortir fin 2015 est finalement sortie en version stable le 16 février 2016. Cette API est issue du consortium Khronos Group. L'API Vulkan ne se veut pas une remplaçante à OpenGL une autre API du Khronos Group, mais une alternative plus orientée vers la programmation bas-niveau.

Origine

Vulkan se base sur les travaux effectués sur l'API Mantle, lancés en 2013 par AMD et soumis en 2014 au consortium Khronos, ainsi que sur le logiciel Gallium 3D. Avant de s'appeler Vulkan, l'API était connue sous le nom d'Open GL Next.

Caractéristiques Langage SPIR-V

Vulkan utilise le langage intermédiaire SPIR-V, développé par le consortium Kronos Goup, basé sur SPIR développé à l'origine pour être utilisé dans OpenCL. SPIR-V prend en charge nativement les shaders et les fonctionnalités propres aux noyaux présents dans les divers systèmes d’exploitation. Cependant, le langage SPIR-V est plus complexe à maîtriser, mais il permettra aux développeurs de réaliser des moteurs 3D plus optimisés.

Gestion du processeur

Vulkan a une meilleure gestion des processeurs multi-cœur et du multi-processeur. Le processeur est moins sollicité et est utilisé de manière beaucoup plus optimale, au profit de la carte graphique. Il permet une amélioration des performances et une baisse de la consommation.

Pilote simplifié

Vulkan possède un pilote simplifié, permettant d'utiliser d'avantage les commandes et la gestion de la mémoire du GPU.

Multiplate-forme

L'API est multiplateforme contrairement à DirectX 12, qui est uniquement présent sur Microsoft Windows 10. Elle tourne aussi bien sur les ordinateurs avec des distributions GNU/Linux ou Microsoft Windows (XP à 10), les smartphones et tablettes sous Android, les consoles de jeux comme la PS4 ou la future NX. Elle possède les mêmes fonctionnalités sur smartphone ainsi que sur ordinateur, car il n'y a qu'une seule version, là où Open GL est la version pour les ordinateurs de bureau et Open GL ES pour les smartphones.

Plus bas niveau

L'API est plus bas niveau et donc plus difficile à manier qu'OpenGL, car elle impose une plus grande gestion des ressources par les développeurs. L'avantage à contrario est que cela permet une optimisation plus importante du code, là où OpenGL le permettait moins ce qui demande beaucoup plus de travail de maintenance du code.

Quelques jeux et logiciels qui vont prendre en charge l'API Jeux
  • Doom
  • Dota 2
  • The Talos Principle
Logiciel
  • TouchWiz
  • Mir
Entreprises partenaires

De nombreuses entreprises participent à l’élaboration de cette norme, parmi lesquelles nous pouvons trouver : AMD, Apple, ARM, Blizzard, Broadcom, Codeplay, Continental, DMP, Electronic Arts, Epic Games, Imagination Technologies, Intel, Lucasfilm, Mediatek, Oculus VR, Oxide, Pixar, RTT, Samsung, Sony, TransGaming, Unity, Valve, Vivante.

Pilotes graphiques

Des pilotes graphiques sont déjà disponibles chez AMD (GPU et APU) et Nvidia, ainsi que chez Intel pour les puces Haswell, Brodwell. Sandy Bridge et Skylake.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Place gratuite pour une formation "Développement système Android" à Toulouse du 20 au 23 juin 2016

Mercredi 25 Mai

La société Free Electrons offre une place gratuite pour sa formation Développement Système Android organisée à Toulouse du 20 au 23 juin 2016. Cette place gratuite est proposée sur candidature aux étudiants ou aux contributeurs à des projets libres / open-source (même avec de modestes contributions).

Cette formation de 4 jours couvre l'architecture interne d'Android, comment le système fonctionne et comment y ajouter des composants supplémentaires. Les travaux pratiques permettent de recompiler et reflasher Android, puis d'y ajouter de nouveaux composants pour le support de matériel supplémentaire, et d'utiliser ce matériel dans une application Android. Il s'agit donc bien d'une formation sur le système Android et non sur le développement d'applications Android, comme le montre l'agenda de la formation.

À noter que comme pour toutes les formations Free Electrons, l'intégralité des supports de formation est disponible sous licence libre CC-BY-SA.

La place gratuite inclut non seulement la formation, mais également la carte BeagleBoneBlack et son extension LCD qui sont utilisés pendant la formation pour les travaux pratiques.

Les candidatures sont attendues d'ici au 30 mai à award@free-electrons.com, et le gagnant sera notifié au plus tard le 2 juin.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Focus sur les performances avec Fim 1.2.0

Mercredi 25 Mai

Fim (File Integrity Manager) sort dans sa version 1.2.0 avec divers gains de performance.

Fim est un gestionnaire de fichiers libre (licence GPLv3) qui permet de gérer beaucoup de fichiers de n'importe quelle taille. Il peut par exemple, gérer des photos ou des vidéos. Il est capable de gérer des centaines de milliers de fichiers occupant une taille totale de plusieurs téraoctets. Il peut détecter les fichiers dupliqués et aider à les effacer.

Les nouveautés de la version 1.2.0 Amélioration globale de la performance
  • Diminution de la taille du state en mémoire et sur le disque en utilisant Ascii85 au lieu de Hexa pour stocker les hash
  • Ajout du Super-fast commit
  • Augmentation de la capacité à gérer une très grande quantité de fichiers (1 098 138 fichiers fonctionne pour moi)
  • Optimisation de la comparaison des state pour pouvoir comparer rapidement deux State contenant 1 000 000 de fichiers
Général
  • Fim est maintenant distribué sous forme d'image Docker sur Docker Hub
  • Chaque commit sur Fim est maintenant testé sur Mac OS X grâce au builder Travis Mac

À noter : le format utilisé pour le state est nouveau et non-compatible avec le format précédent. Cela nécessite donc une ré-indexation / une nouvelle table de hashs : fim ci -y -c "Migration vers Fim 1.2.0".

Corrections de bogues
  • Vérification des droits sur le répertoire .fim avant toute exécution de commandes
  • Ignore maintenant les millisecondes des dates de modification (certains JDK ne les écrivent pas ou les écrivent à 0)
  • Ajout de l'option --output-max-lines permettant d'allonger la liste présentée maintenant par défaut : 200 lignes du même type tronquées.
  • Les fichiers vides ne sont plus répertoriés comme dupliqués.
Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Livre « La poste, quelle aventure ! »

Mardi 24 Mai

Introduire le logiciel libre dans les entreprises a été complexe, et je pense que ça l'est encore aujourd'hui selon les pays, le secteur d'activité et bien d'autres paramètres. Pour y arriver, il ne suffit pas de dire « ouais c'est libre et c'est bien ». En 2004, quand j'ai commencé mon aventure avec ma première entreprise pour aider les PME à avoir accès à l'informatique libre qui apportait une plus grande ouverture, une flexibilité, un coût moins élevé et j'en passe car tout bon libriste présent ici les connaît, je me suis confronté comme beaucoup d'autres à un refus de mettre ce type de logiciel car pas de support, des barbus dans leur cave et bien d'autres.

En relisant ce livre je me suis rappelé comme cela avait été dur. Qu'il il y a eu un travail énorme des associations, des entreprises et de chaque individu pour faire avancer le libre dans le monde.

NdM: « La poste, quelle aventure ! L'informatisation du tri postal et autres chantiers hauts en couleur », éditions L'Harmattan, ISBN : 978-2-343-07666-9, décembre 2015, 164 pages

Pour en revenir à ce livre, il nous parle simplement d'une aventure humaine, d'une personne, Olivier Lenoir, ayant passé toute sa carrière à la Poste, les PTT, dans la vie informatique de cette grande entreprise publique. Il raconte ainsi son retour d'expérience pour mettre en place le logiciel libre au sein de la Poste quand il a commencé à être connu mais aussi avant le logiciel libre. Les nostalgiques de l'informatique apprécieront sûrement ce petit retour en arrière.

Un retour d'expérience d'une vie de travail, et j'en profite en même temps pour le remercier d'avoir aidé des entreprises du libre à grandir et à exister.

Cadre supérieur de la fonction publique, Olivier Lenoir a fait toute sa carrière à La Poste comme analyste puis chef de projet en informatique. Aujourd’hui retraité, il partage son temps entre la musique et l’informatique, et contribue à plusieurs logiciels libres.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Revue de presse de l'April pour la semaine 20 de l'année 2016

Lundi 23 Mai

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[ZDNet] Danese Cooper (PayPal): ”L'open source, c'est les gens”

Par Thierry Noisette, le samedi 21 mai 2016. Extrait:

Responsable en chef de l'open source chez PayPal et de longue date liée au Libre (Sun, Drupal, Apache, Wikimedia…), Danese Cooper souligne des principes clés, transparence en tête.

Lien vers l'article original: http://www.zdnet.fr/actualites/danese-cooper-paypal-l-open-source-c-est-les-gens-39837160.htm

[Libération] 56Kast #75: l'impossible combat contre la vente forcée

Par Camille Gévaudan, le vendredi 20 mai 2016. Extrait:

Cette semaine, notre invité, Laurent Costy, raconte les cinq ans de procès qui l’ont opposé à Hewlett-Packard. Il cherchait simplement à se faire rembourser le système d’exploitation livré d’office sur son ordinateur…

Lien vers l'article original: http://www.liberation.fr/futurs/2016/05/20/56kast-75-l-impossible-combat-contre-la-vente-forcee_1453382

[Lemag.ma] Le logiciel libre dans les pays du sud

Par la rédaction, le jeudi 19 mai 2016. Extrait:

L’Ecole Nationale Supérieure d’Arts et Métiers (ENSAM) organise, les 23 et 24 mai à Meknès, un colloque international sur "Le logiciel libre dans les pays du sud: outil stratégique de formation, d'innovation et de développement durable".

Lien vers l'article original: http://www.lemag.ma/Le-logiciel-libre-dans-les-pays-du-sud-theme-d-un-colloque-international-les-23-et-24-mai-a-Meknes_a100286.html

[Next INpact] Une résolution européenne française pour bétonner le droit d'auteur

Par Marc Rees, le mardi 17 mai 2016. Extrait:

Comment court-circuiter les débats parlementaires sur le projet de loi Création? Simple: en faisant adopter une résolution européenne sur la protection du droit d’auteur dans l’Union européenne.

Lien vers l'article original: http://www.nextinpact.com/news/99866-une-resolution-europeenne-francaise-pour-betonner-droit-dauteur.htm

Et aussi:

[zonebourse] Retour sur la dernière édition de Pouvoirs Numériques avec Henri Verdier

Par la rédaction, le mardi 17 mai 2016. Extrait:

Concernant la neutralité de la commande publique, Henri Verdier a précisé qu'il ne souhaitait pas faire du logiciel libre un sujet sectaire indiquant «apprécier» le premier alinéa de la nouvelle version de l'article 9 ter du projet de loi numérique,en ce qu'il clarifie les objectifs recherchés par l'administration lorsqu'elle privilégie un logiciel libre

Lien vers l'article original: http://www.zonebourse.com/actualite-bourse/TECH-IN-France-Retour-sur-la-derniere-edition-de-Pouvoirs-Numeriques-avec-Henri-Verdier--22374265/

[internet ACTU.net] A combien peut-on coopérer?

Par Jean-Michel Cornu, le lundi 12 mai 2016. Extrait:

De même que Linux a montré dans les années 90 qu’il était possible de travailler à plusieurs centaines… sous certaines conditions, des succès des années 2000 comme Wikipédia ou Open Streetmap montrent qu’il est possible de faire une encyclopédie ou une cartographie à plusieurs dizaines de milliers de personnes voire plus. Peut-on comprendre comment développer des écosystèmes (d’équipes projets ou de communautés) de plusieurs dizaines de milliers de personnes?

Lien vers l'article original: http://www.internetactu.net/2016/05/12/a-combien-peut-on-cooperer

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Agenda du Libre pour la semaine 21 de l'année 2016

Samedi 21 Mai

Calendrier web, regroupant des évènements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence) en France, annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 30 événements est en seconde partie de dépêche.

Sommaire Agenda du Libre pour la semaine 21 de l'année 2016 [Montpellier] Formation sécurité informatique et cryptographie - Le lundi 23 mai 2016 de 08h30 à 13h00.

Montpel’libre premier centre formateur Tails en France a le plaisir de vous proposer un nouveau cycle de formation, cryptographie et sécurité informatique. En partenariat avec
Merci d’avoir choisi de participer aux ateliers « Sécurité Informatique et Cryptographie » organisés par Le Club de la Presse et Montpel’libre.
Formation Crypto, séance de préparation, premier module :

[Clermont-Ferrand] PHP Tour - Du lundi 23 mai 2016 à 10h00 au mardi 24 mai 2016 à 18h00.

Le PHP Tour, le cycle de conférences itinérant de l’AFUP pour toutes les communautés PHP, professionnelles et open­source, continue son tour de France : son escale annuelle se tiendra les 23 et 24 mai 2016 au Polydôme, le centre de conventions de Clermont-­Ferrand.
Débuté en 2011 à Lille, le PHP Tour est depuis passé par Nantes, Lyon et Luxembourg­Ville. Et à chaque étape, l’événement dédie une partie de sa programmation à une thématique particulière. Cette année, le programme fera la part belle à la performance. Avec des applications de plus en plus critiques, la performance devient déterminante. HHVM et PHP 7 permettent à PHP de faire un bon en avant dans ce domaine. Mais au­delà du moteur de PHP en lui­même, il existe de nombreux autres facteurs permettant d’améliorer les performances: couche d’accès aux données, infrastructure matérielle, architecture logicielle, cache, etc…
De nombreux speakers talentueux ont répondu à l’appel, et viendront partager leur savoir sur le sujet avec nos auditeurs. Parmi eux, notons les conférences de Derick Rethans, fidèle des événements AFUP, qui présentera “Grown­up MongoDB: Schema Design for Optimal Performance”, un talk intitulé “Performance Optimization” présenté par Fabien Potentier, ou encore le retour d’expérience sur la performance du site e­commerce decitre.fr que proposera Sébastien Rogier.

[Kunheim] Formation Linux - Le lundi 23 mai 2016 de 18h00 à 22h00.

Tous les lundis à partir de 18h00 jusqu'à 22h00 venez découvrir ou vous former sur Linux et les logiciels libres.
Ces séances de formation ont lieu à la salle "Kegreiss" au 56 rue principale - Kuhneim - face à la mairie - cette salle est accessible aux personnes à mobilité réduite.
Nous vous attendons nombreux. Le Team Linux

[Nantes] Atelier Wikipédia Femmes et féminisme - Le lundi 23 mai 2016 de 18h30 à 21h30.

Atelier de contribution à Wikipédia.
L'objectif de cet atelier est de rendre les femmes plus visibles sur Wikipédia en écrivant des biographies de personnages féminins ou des articles en lien avec le féminisme. Ouvert à tou.te.s.
Cet atelier a lieu à l'Espace Simone de Beauvoir, 15 du quai Ernest Renaud, Nantes, arrêt ''Gare maritime'' de la ligne 1 du tramway.

[Castelnau-le-Lez] Atelier de développement et programmation - Le mardi 24 mai 2016 de 10h00 à 12h00.

Cet atelier de développement est essentiellement axé sur les langages du Web : html, css (même si ce ne sont pas des langages à proprement parler) javascript et PHP, possibilité aussi d’utiliser Ajax, Jquery, Sqlite et MySql, mais il peut aussi aborder d’autres langage à la demande.
Notre équipe vous attend pour répondre à vos questions et satisfaire votre curiosité.
Entrée libre et gratuite sur inscription.

[Castelnau-le-Lez] Section GNU/Linux - Le mardi 24 mai 2016 de 10h00 à 12h00.

L’équipe de Montpel’libre vous propose une permanence de dépannages pour vous aider à vous familiariser avec votre système GNU/Linux au quotidien.
Le contenu de l’atelier s’adapte aux problèmes des personnes présentes et permet ainsi d’adapter l’acquisition de nouvelles compétences au rythme de chacun.
Vous pourrez y aborder plusieurs thèmes :

[Montpellier] Atelier Audacity - Le mardi 24 mai 2016 de 17h00 à 18h30.

Retoucher des pistes audio avec Audacity
Retouchez vos pistes audio pour vos montages vidéos ou autres applications, pour les améliorer, les couper, les mixer…
Plusieurs ateliers vous seront proposés :

[Nice] Conférence ATTAC06 Logiciels Libres - Le mardi 24 mai 2016 de 19h00 à 21h00.

A l'invitation d'ATTAC 06 pour participer à une conférence sur le logiciel Libre, Linux Azur se déplacera à Nice à maison des associations du quartier Saint Roch.
Le président de Linux Azur expliquera les valeurs et la théorie du logiciel libre, et la façon dont elle se pratique en se basant sur 16 années d'activité de l'association Linux Azur lors d'un conférence intitulée "En théorie le Logiciel Libre n'est pas gratuit…"

[Dijon - Quetigny] Atelier : Installer Linux Mint - Le mardi 24 mai 2016 de 20h30 à 23h30.

On vous a installé Linux et vous souhaiteriez apprendre à l'installer sur d'autres ordinateurs ?
C'est le moment ou jamais !
Cet atelier, ludique, vous expliquera comment installer Linux sur votre ordinateur, ou le réinstaller, ou l'installer sur l'ordinateur de vos proches.

[Teyran] Notions PC - Le mercredi 25 mai 2016 de 09h30 à 10h30.

Téléchargement, installation et première approche du logiciel Gimp
Les bases du tableur LibreOffice Calc
Téléchargement, installation et première approche du logiciel PAO Scribus

[Montpellier] Découvrir et Utiliser GNU/Linux - Le mercredi 25 mai 2016 de 17h00 à 19h00.

Partez à la découverte, puis utilisez GNU/Linux
Plusieurs ateliers vous seront proposés :
Mercredi 25 mai 2016 de 17h00 à 19h00

[Teyran] Notions PC - Le jeudi 26 mai 2016 de 09h00 à 10h00.

Mettre en page une lettre avec le traitement de texte LibreOffice Writer
Téléchargement, installation et première approche du logiciel Gimp
Les bases du tableur LibreOffice Calc

[Teyran] Notions PC - Le jeudi 26 mai 2016 de 10h00 à 11h00.

Rédiger des articles, insérer des visuels avec WordPress
WordPress est un système de gestion de contenu (SGC) ou (Content management system (CMS) en anglais) libre écrit en PHP, reposant sur une base de données MySQL, et distribué par l’entreprise américaine Automattic. WordPress est surtout utilisé comme moteur de blog, mais ses fonctionnalités lui permettent également de gérer n’importe quel site web.
La participation aux ateliers nécessite :

[Mauguio] Infolibres - Le jeudi 26 mai 2016 de 17h00 à 19h00.

L’équipe de Montpel’libre vous propose une permanence de dépannages pour vous aider à apprivoiser votre système GNU/Linux au quotidien.
Le contenu de l’atelier s’adapte aux problèmes des personnes présentes.
Vous pourrez y aborder entre autre :

[Lyon] Jeudi Bidouille - Le jeudi 26 mai 2016 de 19h00 à 22h00.

Rendez-vous mensuels et informels
Entraides et dépannages entre utilisateurs de logiciel libres débutants et plus aguérris.
L’occasion de voir comment ça marche, de demander un coup de pouce, de faire découvrir une astuce.

[Lyon] Atelier bidouille - Le jeudi 26 mai 2016 de 19h00 à 22h00.

Ce jeudi 26 mai de 19h à 22h (Atelier bidouille : gratuit sans inscription)
L’EPN des Rancy de la Maison Pour Tous, situé 249 Rue Vendôme – 69003 Lyon  propose avec la participation des bénévoles de l’ALDIL, Illyse et des utilisateurs de GNU/Linux (Ubuntu, Debian, Mageia, LinuxMint…) ce rendez-vous mensuels et informels soit :
Entraides et dépannages entre utilisateurs de #logiciel libres débutants et plus aguerris.

[Paris] Install-Partie autour d'Emmabuntüs - Le jeudi 26 mai 2016 de 19h00 à 23h00.

Le collectif Emmabuntüs vous donne rendez-vous à la section PCF du 4 ème Arr. de Paris pour une soirée d'Install-Partie autour d'Emmabuntüs(*) et de sensibilisation à l’utilisation des Logiciels Libres. Nous vous présenterons Emmabuntüs, et ses cas d'utilisation pour la découverte des Logiciels Libres, et la formation.
Vous désirez un ordinateur à votre service ?
Vous désirez un ordinateur qui va vite ?

[Paris] Soirée de Contribution au Libre - Le jeudi 26 mai 2016 de 19h30 à 23h00.

Parinux propose aux utilisateurs de logiciels libres de se réunir régulièrement afin de contribuer à des projets libres. En effet, un logiciel libre est souvent porté par une communauté de bénévoles et dépend d'eux pour que le logiciel évolue.
Nous nous réunissons donc tous les jeudis soirs dans un environnement propice au travail (pas de facebook, pas de télé, pas de jeux vidéos, pas de zombies).
Vous aurez très probablement besoin d'un ordinateur portable, mais électricité et réseau fournis.

[Tours] L'auto-hébergement et pourquoi pas chez-vous ? - Le jeudi 26 mai 2016 de 20h00 à 22h00.

Touraine Data Network dans le cadre de son objet "la défense et la promotion du réseau des réseaux Internet" vous propose un atelier sur l'auto-hébergement.
Venez découvrir les principes de l'auto-hébergement de ses propres services numériques: Pourquoi et comment ? L'essayer et pourquoi pas l'adopter !
Des ateliers complémentaires peuvent être organisés sur d'autres créneaux (essentiellement pour la mise en pratique l'atelier du jeudi soir étant la pour la découverte).

[Aix-en-Provence] Open Bidouille Camp Provence - Du vendredi 27 mai 2016 à 09h00 au samedi 28 mai 2016 à 19h00.

Les 27 et 28 Mai prochains, le Laboratoire d'Aix-périmentation et de Bidouille et l'association Anonymal, en partenariat avec les associations Maïs International, le Relais des Possibles et Les petits débrouillards PACA, vous invitent à la seconde édition de l'OBC Provence.
Cette manifestation a pour objectif de faire connaître l'univers du DIY au grand public, en proposant un événement participatif ouvert et destiné à tous. C’est l’occasion de venir découvrir les inventions et créations de passionnés du "Do It Yourself".
Elle aura lieu à la bibliothèque Méjanes en plein cœur d'Aix-en-Provence.

[Montpellier] Permanence « Les logiciels libres, parlons-en ! » - Le vendredi 27 mai 2016 de 17h00 à 19h00.

Le Faubourg Marché, qu’est-ce que c’est ?
Le Faubourg Marché est une permanence partagée qui permet aux associations d’accueillir ensemble, les publics de ces associations une fois par semaine, le vendredi entre 17h00 et 19h00 (ou au delà sous réserve d’accord préalable), au 19, rue du Faubourg de Nîmes, 34000 Montpellier.
L’idée est de s’informer et d’informer les adhérents des diverses associations sur le fonctionnement du lieu et des associations, et notamment sur les 5 partenaires qui l’animent et lui permettent ainsi d’exister (autour.com, L’Accorderie, enercoop, modulauto, La Nef). Lors de cette permanence partagée vous pourrez rencontrer les associations La Graine (monnaie locale de Montpellier), éCOhabitons, Montpellier à pied, et bien sûr Montpel’libre.

[Lille] Install party et bidouille libre - Le vendredi 27 mai 2016 de 19h00 à 22h00.

Pour ce 11ième atélili, open Bidouille : c'est libre, sur le libre ! Venez installer un GNU/Linux, un autre logiciel libre, ou chiffrer vos communications… ou simplement discuter autour d'outils libres ou d'idées libristes !
Cet atelier est tout public, vous pouvez venir quel que soit votre degré de maitrise de l'outil informatique. Ramenez votre ordinateur si vous souhaitez pratiquer.
Si vous souhaitez installer Linux, pensez à faire des sauvegardes de vos données personnelles au préalable ou ramenez un support de sauvegarde (disque dur externe, DVDs vierges…), et à venir avant 20h00 de préférence.

[Argenton-les-Vallées] Cartopartie - Le samedi 28 mai 2016 de 09h00 à 18h00.

Gebull organise avec l'aide de l'association 3A, une cartopartie à Argenton-les-Vallées le Samedi 28 mai 2016.
Elle vise à faire découvrir le projet de cartographie libre OpenStreetMap.
Le nombre de places est limité, il faut donc s'inscrire en envoyant un message à contact@gebull.org

[Villeneuve d'Ascq] Libre à Vous - Le samedi 28 mai 2016 de 09h00 à 12h00.

Vous souhaitez tester GNU/Linux sur votre ordinateur, vous recherchez un logiciel pour une fonction précise, des conseils ou de l'aide sur les logiciels libres ?
Libre à Vous est une permanence destinée à vous faciliter l'utilisation de l'informatique. Vous repartirez avec « le plein » de logiciels libres, fiables, évolutifs, performants et gratuits.
C'est chaque samedi matin au Centre d'Infos Jeunes à la ferme Dupire, 80 rue Yves Decugis à Villeneuve d'Ascq (métro Triolo) de 9h00 à 12h00.

[Ramonville-Saint-Agne] Journée LinuxÉdu - Le samedi 28 mai 2016 de 10h00 à 17h00.

Fun in the sun !
La prochaine journée linuxédu aura donc lieu le samedi 28 mai dans les locaux de Planète Sciences Midi-Py à Ramonville (31). Sobrement et modestement intitulée : « L’open innovation disruptive digitale en éducation : garden party linuxedu du 28 mai », elle n’attend que vous !
Inscrivez-vous dès que possible ici : https://framadate.org/9enUgRgzuwqd1Gpb

[Lyon] Atelier «usage de la cartographie » - Le samedi 28 mai 2016 de 10h00 à 12h00.

Ce Jeudi 28 mai 2016 :  Atelier « Technique de cartographie» OSM (OpenStreetMap) - (gratuit) de 10h00 à 12h00
l’association OSM et L’EPN des Rancy de la Maison Pour Tous, situé 249 Rue Vendôme – 69003 Lyon propose :
De contribuer à l’enrichissement de la carte OSM. Inscription, report, d’informations géographiques sur la carte

[Paris] Ubuntu Party - Du samedi 28 mai 2016 à 11h00 au dimanche 29 mai 2016 à 18h00.

L'Ubuntu Party parisienne est un événement associatif grand public organisé deux fois par an depuis 2006 par des bénévoles de la communauté francophone d'Ubuntu.
C'est une occasion de découvrir une alternative libre, complète et gratuite aux systèmes Mac et Windows.
Une centaine de bénévoles passionnés accueillent le public au Carrefour numérique² de la Cité des sciences et de l’industrie. Diverses animations sont au programme de ces 2 journées consacrées à l'univers du Libre en général et de Ubuntu en particulier.

[Ivry sur Seine] Cours de l'Ecole du Logiciel Libre - Le samedi 28 mai 2016 de 14h00 à 18h00.

Présentation de l'E2L
Quel est le rôle de l'école du logiciel libre ?
Tout d'abord, ce n'est pas une école comme les autres. Elle n'a pas d'établissement fixe, pas de cours de récréation, pas de carte d'étudiant, ni de diplôme de fin d'année.

[Rouen] Journée mensuelle du Logiciel Libre - Le samedi 28 mai 2016 de 14h00 à 18h00.

Stop Press : La Mairie de Rouen met à notre disposition une salle au rez-de-chaussée et qui sera plus pratique et accessible pour tous. On vous attend!
Le samedi 28 Mai 2016, nous organisons notre Journée Mensuelle du Logiciel Libre à la Maison St Sever à Rouen (Centre Commercial St Sever, 10-12 rue Saint-Julien 76100 Rouen) de 14h00 à 18h00. Rouen, Haute-Normandie. 
Nous distribuerons gracieusement des DVDs openSUSE 32/64 Bits à nos visiteurs dans la limite du stock disponible.

[Marseille] Install Party GNU/Linux - Le samedi 28 mai 2016 de 14h30 à 19h30.

L’association CercLL (CercLL d’Entraide et Réseau Coopératif autour des Logiciels Libres) vous invite à une install party GNU/Linux, le samedi 28 mai 2016 de 14h30 à19h30, dans la salle de Plan M 9 rue de la Rotonde 13001 Marseille .
Vous avez envie de découvrir un système d’exploitation libre, simple d’utilisation, stable, rapide et sécurisé. Une nouvelle façon d’utiliser votre ordinateur.
Vous vous sentez une affection naissante pour le Gnou et le Manchot, les mascottes de GNU/ Linux.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Pages